Journée vélo-boulot d’hiver : un 2 pour 1 ce 11 février | 10 février 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Olga Lioncat - sur Pexels

Journée vélo-boulot d’hiver : un 2 pour 1 ce 11 février

Depuis 2015, des passionné.e.s du vélo d'hiver d'un peu partout soulignent en février la Journée vélo-boulot d’hiver (JVBH). À Québec, c'est dans Saint-Roch qu'ils ont rendez-vous ce 11 février, à 7 h mais aussi à 20 h.

Le mécanicien et cycliste engagé Michaël Gosselin, de Limoilou, est impliqué dans l'organisation de l'activité du matin. Le convoi de nordicyclistes matinaux prendra son départ à la place de l’Université-du-Québec, entre le boulevard Charest et les rues de Sainte-Hélène et de la Couronne.

« En 2022, nous désirons célébrer la pérennisation du cyclisme hivernal avec l’atteinte du jalon symbolique de 100 km de voies cyclables entretenues pour l’hiver 2021-2022 sur le territoire de la Ville de Québec », peut-on lire dans le communiqué de l'événement.

Dans cet esprit, ce parcours de la JVBH passera notamment par « deux tronçons nouvellement déneigés, soit les rues Christophe-Colomb et Arago ». Les participant.e.s rouleront dans Saint-Roch et dans Saint-Sauveur.

Le trajet de 3,9 km « pratiquement plat » se veut accessible pour les cyclistes de tous niveaux. Il offre « une occasion parfaite pour une première expérience », souligne-t-on dans le communiqué. On peut le visualiser sur une carte en ligne : https://goo.gl/maps/NFADaHnSKoAUz6Wp6

Des partenaires...

En fin de parcours matinal, les cyclistes d'hiver passeront par La Place boutique gourmande, à l’angle des rues Saint-Joseph Est et du Pont. Le copropriétaire du commerce François LeBel, un autre cycliste de Limoilou, les y convie pour une « finale café-jasette ».

La Place compte parmi les trois partenaires officiels de ce parcours de la JBVH. Les deux autres sont Vélocentrix, entreprise d'économie sociale de la rue des Sables à Limoilou, et les Vélos Roy-O. Le propriétaire de ce commerce du quartier Saint-Jean-Baptiste se réjouit d'une « forte croissance du cyclisme utilitaire » qui « vient avec son lot de nouveaux nordicyclistes ».

Publicité

« Les statistiques démontrent encore que le vélo est encore le moyen de transport le plus sécuritaire 12 mois par année incluant les jours de tempête. Que ce soit pour des raisons de santé publique, de fluidité routière ou simplement de réduction des dépenses en infrastructures les décideurs ont tout à gagner à favoriser le cyclisme comme mode de déplacement 4 saisons », exprime Julien Roy dans le communiqué.

... et une compétition amicale

La JVBH – ou Winter Bike to Work Day – se veut une compétition amicale entre diverses villes nordiques dans le monde. À Québec, ce sont des membres du groupe citoyen virtuel L’hiver à vélo à Québec qui la portent. Quelque 1600 personnes ont joint ce groupe Facebook à ce jour.

L'une d'elles, ne pouvant participer à un parcours matinal, a décidé d'offrir une option de soir aux nordicyclistes. Il y aura donc un autre départ pour un autre trajet à 20 h ce vendredi 11 février. Là encore, c'est à la place de l'Université-du-Québec que se retrouveront les participant.e.s. Comme le mentionne Michaël Gosselin dans le groupe : « Tu as le choix. Ça c'est de la liberté! »

On retrouve sur Facebook les détails du rendez-vous matinal et du rendez-vous nocturne de la JVHB de ce 11 février 2022.

Lire aussi :

Michaël Gosselin, apôtre des déplacement actifs

Pourquoi se déplacer à vélo l'hiver?