Une aide de 100 000 $ pour le Local centre-ville | 8 octobre 2021 | Article par Suzie Genest

Rue Saint-François près de l'entrée du Local Centre-Ville

Crédit photo: Le Local Centre-Ville - mage extraite de la vidéo YouTube

Une aide de 100 000 $ pour le Local centre-ville

La Ville de Québec et la Fondation Maurice-Tanguay verseront chacune 50 000 $ à Projet intervention prostitution Québec pour maintenir les services du Local centre-ville aux personnes vulnérables.

Publicité

Projet intervention prostitution Québec (PIPQ) coordonne le Local centre-ville, une ressource à bas seuil d’accessibilité. Pour Geneviève Quinty, la directrice générale du PIPQ, l’annonce de l’aide financière illustre l’importance de cette ressource.

« En s’engageant financièrement auprès du Local centre-ville, la Ville de Québec et la fondation Maurice-Tanguay viennent rappeler l’importance d’offrir des lieux d’accueil adaptés aux populations vulnérables du centre-ville. Un endroit comme le Local est essentiel dans le tissu social du centre-ville, en permettant notamment aux personnes vivant en situation d’itinérance de créer des relations humaines chaleureuses, respectueuses et significatives », exprime-t-elle dans le communiqué annonçant la nouvelle.

En plus d'un espace sécuritaire et chauffé, le Local centre-ville offre des installations sanitaires, du café, de la nourriture. Les personnes y ont accès au téléphone et au wifi.

Un « période d’instabilité » qui accentue les inégalités

Dans le communiqué du 7 octobre, Olivier Tanguay, directeur général de la Fondation Maurice-Tanguay, souligne que celle-ci est heureuse d’aider l’organisme « en cette période d’instabilité ».

« La pandémie a révélé encore plus les inégalités sociales et les problèmes de santé mentale. Je ne remercierai jamais assez les organismes qui effectuent un travail indispensable auprès des personnes les plus vulnérables de notre communauté. Les gens du Local et leurs partenaires contribuent à faire de Québec une ville solidaire et inclusive », exprime pour sa part le maire Régis Labeaume.

En décembre 2020, le Local centre-ville a vu le jour, à l'initiative du PIPQ, au sous-sol de l’église Saint-Roch. Des fonds d'urgence soutenaient l’initiative. Ils provenaient d’enveloppes fédérales en réponse à la situation sanitaire entourant la COVID-19. Comme ils arrivaient à échéance, une campagne de sociofinancement s’est mise en place à la fin août. On doutait alors que l'initiative se rende au-delà du mois de septembre.

Démarches en cours pour le Local centre-ville

Afin de doter Le Local centre-ville d'un financement à plus long terme, des démarches sont en cours. La campagne de sociofinancement, qui avait une cible de 35 000 $, se poursuit sur la plateforme GoFundMe. Elle a permis d'amasser 34 885 $ au moment d'écrire ces lignes. Quelque 775 donateurs y ont contribué à ce jour.

La mission de base du PIPQ allie prévention et intervention. L’organisme mise sur le travail de rue et de milieu, sur l’animation dans les milieux de jeunes et de vie. Il propose présence significative et accompagnement personnalisé aux personnes vivant des situations de prostitution ou d’exploitation sexuelle. Plusieurs organismes, pair.e.s aidant.e.s et bénévoles se sont joints au PIPQ pour assurer le fonctionnement du Local centre-ville.

À lire aussi : Le Local centre-ville en campagne de sociofinancement et Le Local centre-ville : un lieu pour marginalisés au coeur de Saint-Roch

En savoir plus sur...