Tramway : travaux préparatoires dès avril dans Saint-Roch | 25 mars 2021 | Article par Gabriel Côté

Crédit photo: Ville de Québec

Tramway : travaux préparatoires dès avril dans Saint-Roch

Dès avril, le quartier Saint-Roch sera le théâtre des premiers travaux d’envergure visant à préparer l’implantation du tramway. En plus d’entraver la circulation, la présence d’importants chantiers affectera bien sûr les résidents et les commerçants du secteur. La Ville de Québec a néanmoins prévu des mesures d’atténuation pour réduire les impacts négatifs qu’ils pourraient avoir sur la communauté.

Publicité

Les travaux prévus en 2021 se concentreront principalement sur deux chantiers. D’un côté, la rue Dorchester sera reconfigurée à double sens afin d’en faire l’axe principal entre la Haute-Ville et l’autoroute Laurentienne.

D’un autre côté, on procédera au déplacement des réseaux techniques urbains (électricité, télécommunication, gaz naturel), principalement sur le boulevard Charest Est et sur la rue de la Couronne. Ces déplacements seront effectués par petits tronçons de 50 à 100 mètres. L’information à cet égard sera diffusée aux citoyens au gré de l’avancement du chantier.

Concrètement, on réaménagera la rue Dorchester sur quatre voies, en supprimant les quelques 30 cases de stationnement qui s’y trouvent actuellement. Ce sera aussi l’occasion de mettre à neuf les réseaux d’eau potable et d’égoût, des infrastructures présentement en fin de vie.

La Ville de Québec en profitera pour verdir la rue en y ajoutant une centaine d’arbres par rapport à la situation actuelle.

Une étape déterminante

Il s’agit d’une étape déterminante dans la mise en marche du projet de tramway. Selon le directeur du Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun, Daniel Genest, ces travaux ont pour double objectif de faciliter l’entrée en action d’un partenaire privé et de sécuriser l’échéancier du projet.

M. Genest a insisté sur le souci des acteurs concernés de bien faire les choses.

« On veut bien planifier et bien coordonner les travaux, on veut bien en atténuer les effets en aidant les commerçants et en assurant la fluidité de la circulation, et on veut faire en sorte que les citoyens soient bien informés et bien accompagnés tout au long du processus », a-t-il précisé en conférence de presse jeudi matin.

Le maire de Québec Régis Labeaume en a pour sa part profité pour rappeler la pertinence d’aller de l’avant avec le projet de tramway. Du même souffle, il a appelé les citoyens à se projeter dans l’avenir pour leur donner le courage d’endurer les maux présents.

« En situation de post-pandémie, on a besoin d’un tel investissement. Je le dis toujours : si on ne construit rien, on ne fera rien. Si on veut améliorer la ville, il faut passer par des travaux. Les gens comprennent bien cela, et ils l’acceptent. Au reste, je serai là moi-même pour m’assurer que tout va bien : je demeure dans Saint-Roch, et les citoyens peuvent être assurés que je garde l’œil ouvert », a-t-il fait valoir.

Les entraves à la circulation

Une série de mesures sont prévues pour amoindrir les effets des chantiers sur la circulation dans Saint-Roch, un quartier central qui fait le pont entre le nord et le sud de la ville.
Sur Dorchester, deux voies de circulation seront maintenues d’un bout à l’autre des travaux, comme ceux-ci seront réalisés en alternance entre les deux côtés de l’artère. On mettra aussi en place des trottoirs temporaires de chaque côté de la rue.

Sur le boulevard Charest, on pourra circuler sur une voie par direction entre Dorchester et de la Chapelle, pour la période d’avril à octobre.

Sur la rue de la Couronne, une voie demeurera disponible entre la côte d’Abraham et le boulevard Charest Est jusqu’en avril. Puis, d’avril à mai, une voie sera disponible à l’intersection Charest Est.

Finalement, des fermetures temporaires toucheront les rues Saint-Joseph et du Parvis à la mi-octobre.

Des modifications de service au RTC

Les travaux affecteront de surcroît les services du Réseau de transport de la Capitale (RTC). Pour les parcours qui se terminaient dans Saint-Roch, un terminus temporaire sera aménagé au coin des rues de la Pointe-aux-lièvres et de la Croix-Rouge. De là, les usagers pourront faire une correspondance avec le parcours 801 ou encore marcher une distance de 200 à 500 mètres, selon leur destination.

Une meilleure compensation pour les commerçants

Pour venir en aide aux commerçants affectés par la situation, la Ville de Québec a décidé de bonifier le programme de compensation qui leur est destiné. Quelque 139 commerçants seront admissibles à une aide financière allant de 5000 $ à 30 000 $, moyennant une preuve de perte de bénéfice brut.

Animer le quartier

Pour que Saint-Roch reste vivant pendant les travaux, la Ville de Québec a prévu l’aménagement de huit places éphémères, où se déploieront diverses activités estivales.

« Si je suis un commerçant et je je vois ça, je suis content. Ces stations vont permettre d’attirer des gens dans le quartier, et ça va potentiellement amener du monde dans les commerces », a dit Régis Labeaume.

La programmation reste un mystère; les responsables doivent actuellement composer avec le casse-tête de la pandémie.

« On ne peut pas faire de spectacles à horaire fixe, car on ne peut pas provoquer d’attroupement en raison de la situation sanitaire. C’est tout un problème. Alors je dirais qu’on privilégie les installations ‘’contemplatives’’ », a expliqué le maire.