Saint-Roch dans les années 1950 (25) : Cobra Industries | 21 mars 2021 | Article par Jean Cazes

L’usine Cobra en 1954.

Crédit photo: BAnQ

Saint-Roch dans les années 1950 (25) : Cobra Industries

La série « Saint-Roch dans les années 1950 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Publicité

Provenant de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), la photo en vedette illustre l’usine de chasse-neige Cobra Industries, localisée sur la rue Dorchester (maintenant de la Pointe-aux-Lièvres).

L’entreprise se trouvait juste en face de la Savonnerie Jules Bourbeau, à l’intersection de la rue Lee, objet d’une précédente capsule historique.

Des chasse-neige aux pylônes

1974 : vue aérienne partielle, en direction nord, de la Pointe-aux-Lièvres. 1- L’usine de savon. 2- L’usine connue anciennement sous le nom de Cobra.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Cette capsule historique fait la synthèse d’une autre publication de René Labbé dans le groupe Facebook Retour vers le Passé (ville de Québec, qui nous a aussi fourni, ainsi que d’autres membres, des informations sur l’usine de chasse-neige, dont histoire remonte au moins à 1949. Son nom changera plus tard, de même que la vocation de ses installations.

Autre vue en 1984.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

La première photo aérienne ci-haut montre bien que l’usine était localisée sur l’emplacement du futur pavillon d’accueil de la Pointe-aux-Lièvres dont on achève la construction. Sur la deuxième, on peut aussi comparer l’aspect du site à peine dix ans plus tard.

Démonstration devant le Colisée. 1950.
Crédit photo: BAnQ

Comme l’explique René Labbé, l’autre photo illustre la présentation par Cobra, devant le Colisée, de l’un des premiers chasse-neige fabriqués au Québec. Paul Gagné fait remarquer :

« Ces souffleuses de Cobra Industries s’appelaient « Cyclone » et étaient basées sur le tracteur Ford 8N. Elles étaient normalement peintes bleu et blanc. Rare en jaune. »

Pour sa part, sur une note bien personnelle, Denis Morin témoigne de la transformation de l’entreprise :

« Mon père, Albert Morin, a travaillé à cette usine entre 1961 et 1983, année de sa fermeture. Le nom après Cobra Industries a été changé pour Dynamic Industries, Industries Dynamiques et finalement, Pylonex. L’usine a fabriqué des tours de transmission électrique et de télécommunication à partir de la fin des années 1950. Elle a d’ailleurs obtenu le contrat pour construire toute une série de tours de transmission pour les jeux olympiques de Mexico en 1968. […] La compagnie a déclaré faillite le 16 novembre 1983. »

Soulignons également que Pylonex a aussi érigé la fameuse tour de Télé 4 de la rue Myrand, de même que d’autres tours de télécommunication dans la région.

Voir la capsule précédente de la série : Saint-Roch dans les années 1950 : conflagration sur la rue du Pont.