Le projet « Foule » fait des petits | 25 mars 2021 | Article par Julie Rheaume

La murale Foule du duo de photographes Atwood, à La Bordée.

Crédit photo: courtoisie

Le projet « Foule » fait des petits

La murale Foule, qui est présentée sur la façade arrière du théâtre de La Bordée, dans Saint-Roch, fait des petits. Une série de balados produits par la radio CKIA seront disponibles à compter du 1er avril tandis que trois nouveaux volets du projet Foule verront le jour grâce au Musée national des Beaux-Arts (MNBAQ) dès le 2 avril.

Publicité

Signé par le duo de photographes Atwood (Éric LeBlanc et Jean-François Bolduc), Foule est un projet multidisciplinaire alliant photographie, murale, vidéoprojection et numérique qui vise à explorer les liens qu’entretiennent un théâtre et sa communauté. On y trouve le portrait de 20 citoyens et citoyennes de La Cité-Limoilou aux parcours différents. Chacun fait écho à une pièce qui fut présentée sur les planches du théâtre.

Déployée en plein air sur l’édifice entier du théâtre de La Bordée, la murale Foule est d’une superficie de 2880 pieds carrés. Elle continuera d’illuminer Saint-Roch jusqu’au 15 mai.

Foule se déploie de nombreuses façons dont une plateforme en ligne qui héberge de courts essais littéraires signés par Éric LeBlanc. Ceux-ci mettent en lumière les enjeux intimes et l’humanité de 20 participants.

Balados

À compter du 1er avril, un balado de 20 épisodes sera disponible en collaboration avec CKIA 88,3 FM, La Bordée et Atwood. Des invités du monde du théâtre y rencontreront les participants du projet Foule. Humanité, enjeux sensibles et échanges vrais seront au rendez-vous.

Le balado Foule / théâtre + communauté sera lancé progressivement sur les plateformes habituelles. À raison de cinq épisodes par semaine, le contenu sera proposé en fonction de thématiques ancrées dans l’action : agir, prendre soin, être et devenir.

Dans ces balados réalisés par André Chouinard et animés par Éric LeBlanc du duo Atwood, les citoyens du projet échangent avec des artistes ayant participé aux pièces auxquelles ils sont liés, dont Pascale Renaud-Hébert, Emmanuel Bédard, Isabelle Hubert et Ariel Charest.

« De l’humour en CHSLD à la vie d’immigrants à Québec, de l’urgence climatique à la musique dans l’armée, ce balado vous fait découvrir les liens qui existent entre l’art et le quotidien et invite à délaisser ses idées préconçues pour aller à la rencontre de ces individus nuancés et pluriels », indique La Bordée.

MNBAQ

Le projet continuera de rayonner à compter du 2 avril.

Trois nouveaux volets verront le jour par l’entremise du MNBAQ : une installation éphémère au pavillon Pierre Lassonde; une édition spéciale de la série de vidéo à succès Une œuvre expliquée accessible en ligne; et la projection des œuvres issues de la collection nationale du Musée (jumelées à cinq des participants de Foule) sur la fresque monumentale qui s’impose sur le mur extérieur de La Bordée.

« Tous ces éléments viendront célébrer cette rencontre inédite entre les arts visuels et la communauté, rejoignant ainsi notre vision d’un musée inclusif et innovant », indique le MNBAQ par voie de communiqué.

Pour plus de renseignements sur les activités du MNBAQ, on peut consulter son site web.

En savoir plus sur...