Sherpa dévoile une tranche de vie spirituelle de Simon Dowse | 6 août 2020 | Article par Véronique Demers

Simon Dowse, artiste en arts visuels, et Renée Hudon.

Crédit photo: Capture YouTube

Sherpa dévoile une tranche de vie spirituelle de Simon Dowse

Bien que ses espaces soit fermés en raison du contexte sanitaire actuel, l’organisme Pech-Sherpa maintient un lien virtuel avec le public. Jusqu’au 25 août, les amateurs d’art pourront s’attarder devant la vitrine de Sherpa sur Charest Est, où l’exposition Le chaînon manquant (The Missing Link) de Simon Dowse est mise en lumière.

Dans cette exposition, les passants pourront voir les oeuvres de l’artiste du quartier Saint-Sauveur, qui se questionne sur la possibilité de réaliser un miracle à l’aide d’une démarche scientifique. Simon Dowse a décidé d’explorer son âme et de se reconstruire après un épisode de détresse majeure. En effet, l’artiste en arts visuels a vécu plusieurs hospitalisations et un déboire juridique.

« Je n’ai pas eu un parcours facile, mais avec ce projet, j’ai fait une sorte de «reset» (retour à zéro) », exprime-t-il dans une entrevue accordée à Renée Hudon qu’on peut visionner sur YouTube.

Ce redémarrage lui a été possible notamment grâce à l’aide qu’il a reçue de Jean-Louis, psychologue. Le miracle de Simon Dowse est de se reconnecter à son âme, malgré toutes ses souffrances passées. Ainsi, il considère sa thérapie réussie. Et le bonheur, pour lui, réside dans l’accomplissement de soi, tout en demeurant humble le plus possible. Outre son psychologue, ses grands-parents, Jacqueline Morency-Rousseau et Raymond Rousseau figurent parmi ses mentors.

« L’importance que l’on s’accorde nous aveugle; c’est un mal grandement répandu dans notre société. On oublie parfois la vue d’ensemble, qu’on fait partie d’une collectivité. […] Parfois, j’ai l’impression qu’il nous manque un petit lien pour que tout le monde finisse par se comprendre», dit-il.

De là l’idée du Chaînon manquant comme titre de son exposition.

Après avoir exposé à la galerie Sherpa en février 2019 ses toiles liées à son projet littéraire « L’enfant Géant », Simon Dowse récidive en août, cette fois avec Le chaînon manquant. Les deux ouvrages littéraires sont offerts gratuitement.

On peut visiter le site de l’artiste pour mieux découvrir sa démarche et ses oeuvres : www.simondowse.com

En savoir plus sur...