L’Espace Tam Tam devient le Dôme | 30 janvier 2020 | Article par Véronique Demers

Magali Parent et Édith Vallières, respectivement chargée de projet – diffusion socioculturelle et coordonnatrice générale du Centre Jacques-Cartier.

Crédit photo: Véronique Demers

L’Espace Tam Tam devient le Dôme

L’Espace Tam Tam (autrefois connu sous le nom de Tam Tam Café) du Centre Jacques-Cartier sera désormais nommé le Dôme.

Publicité

Depuis 2017, l’organisme cherchait à repositionner son lieu de création, d’innovation et de transformation sociale, après avoir connu un roulement de personnel et vu fermer le Tam Tam Café en 2018.

« Le Tam Tam Café était un café-école; c’était difficile de compétitionner avec les restos du coin, gérés par des professionnels. C’était difficile d’arriver, aussi », admet Édith Vallières, coordonnatrice générale du Centre Jacques-Cartier.

Après avoir connu en 2017 une année difficile, l’organisme a désormais retrouvé un équilibre budgétaire, assure Mme Vallières.

« Ça demande certains ajustements, et tout le monde met la main à la pâte. On est dans un esprit de développement, de consolidation. On recherche toujours du financement pour assurer la pérennité de nos services », précise la coordonnatrice générale de l’organisme.

Diffusion socioculturelle

Embauchée en juin dernier comme chargée de projet – diffusion socioculturelle, Magali Parent a oeuvré notamment pour la nouvelle identité du Centre Jacques-Cartier, de concert avec les partenaires impliqués depuis longtemps dans l’organisme, au sein de consultations. Ce poste a pu s’ouvrir grâce à un soutien financier de 75 000 $ de SSQ Groupe financier.

« C’est grâce à l’entreprise qu’on a engagé Magali. Ça a été une belle tape dans le dos. On travaille sur la pérennité du poste, qui nous a donné des ailes. Le soutien financier nous a permis aussi de renouveler l’équipement sonore pour la diffusion », détaille Mme Vallières.

« On a choisir le Dôme au sens d’un refuge servant à protéger des écosystèmes. Les paroles de la pièce du même titre de Jean Leloup sont très représentatives concernant l’ambiance que l’on souhaite avoir ici, un lieu public partagé, axé sur la diffusion socioculturelle avec des activités majoritairement gratuites, pour permettre un accès à la culture pour tous », explique Magali Parent.

Ainsi, des soirées de poésie, des spectacles de musique de groupes émergents, des jams de musique et 5 à 7 communautaires figurent notamment à la programmation. Outre les événements dans le Dôme (auparavant l’Espace Tam Tam), géré par le Centre Jacques-Cartier, l’organisme offre aux jeunes de 16 à 35 ans des formations visant une insertion professionnelle.

Éventuellement, l’enseigne de l’organisme sera changée pour porter le nom du Dôme. Ce changement devrait s’effectuer en septembre, vu les normes municipales et les démarches pour l’obtention de permis à la Ville de Québec.

Ce jeudi soir dès 17 h, le Centre Jacques-Cartier tenait une assemblée générale extraordinaire, où était dévoilé le nouveau nom de l’Espace Tam Tam, afin de voter les modifications aux règlements généraux. Une prestation de Jérôme Casabon suivait cette assemblée.

À lire aussi : Le Centre Jacques-Cartier s’attaque à un déficit de 46 000 $

En savoir plus sur...