L’Arquemuse déménage dans Saint-Roch | 31 mars 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

L’Arquemuse déménage dans Saint-Roch

Malgré le bouleversement général suscité par la crise du COVID-19, l’école de musique Arquemuse prévoit quitter le quartier Montcalm le 5 avril pour s’installer dans La Nef, dont les locaux ont été récemment insonorisés et mis aux normes.

« On est prêts. Il nous reste juste à faire le ménage. On est très prudents dans notre façon de travailler », a indiqué en entrevue la directrice générale de l’Arquemuse, Chantal Gilbert, entrée en fonction en septembre dernier. Le projet de déménagement est arrivé rapidement « à l’agenda », dit-elle, mais il s’est imposé en faisant un tour d’horizon de la situation financière.

« L’école ne pouvait pas continuer de se développer dans la situation actuelle, ça obligeait à n’avoir presque pas d’employés. Le déménagement de l’école (un OBNL) nous permet de survivre, et entraîne une diminution considérable de loyer, entre 40 et 50 %», évalue Mme Gilbert, ex-conseillère municipale à la Ville de Québec.

Le bail conclu avec le Centre culture et environnement Frédéric Back devait se terminer dans quatre ans. L’Arquemuse est en mode solution, tant avec le centre qu’avec la Ville de Québec, pour relever ce défi.

Le bâtiment qu’abrite encore pour quelques jours l’école de musique Arquemuse, dans le quartier Montcalm, fait partie du Centre culture et environnement Frédéric Back.
Crédit photo: Véronique Demers

Outre son loyer avec un prix à la baisse, l’Arquemuse pourra bénéficier d’un avantage de plus, avec une salle de concert plus vaste que celle qu’elle avait auparavant. Il y aura une série de concerts « Rendez-vous classique », où les spectateurs pourront entendre la performance d’étudiants de conservatoires de musique, notamment, en plus des élèves de l’école Arquemuse.

Collaboration avec La Nef

Chantal Gilbert a souligné « un concours de circonstances extraordinaire » qui a mené au déménagement de l’école de musique. « Anne Bérubé (directrice de la coopérative de solidarité de La Nef) et moi on est sur la même longueur d’onde. Tout a déboulé de façon extraordinaire, et les travaux faits dans l’ancienne sacristie ont été faits en fonction d’accueillir l’école », détaille-t-elle.

La directrice générale de l’Arquemuse a aussi souligné la participation active du conseil d’administration, dont les membres sont nouveaux. Quant aux professeurs, ils ont accepté avec beaucoup de résilience et de positivisme le projet de déménagement, évalue-t-elle.

L’école de musique Arquemuse compte 30 professeurs et une moyenne de 400 élèves par session. Outre la directrice générale, l’OBNL compte deux employés permanents et une personne à mi-temps. Les cours reprendront dès que le gouvernement provincial donnera le feu vert pour signifier que tout est revenu à la normale et que la COVID-19 est chose du passé.