Saint-Roch dans les années 1900 : la rue Saint-Joseph et son tramway en 1907 | 18 octobre 2020 | Article par Jean Cazes

La rue Saint-Joseph en 1907. Vue en direction nord.

Crédit photo: BANQ (collection Magella Bureau)

Saint-Roch dans les années 1900 : la rue Saint-Joseph et son tramway en 1907

La série « Saint-Roch dans les années 1900 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Publicité

Sur la photo en vedette, le tramway circule sur la rue Saint-Joseph en 1907, à l’angle de la rue du Pont. À gauche, on voit la quincaillerie Charles A. Parent et plus loin, Géo. L. Maillet, marchand de chaussures.

Cette photo d’époque illustre le parcours thématique Le tramway à Québec – 1897-1948 (BAnQ) d’où provient aussi cette description. La scène comparative dans la galerie en fin d’article date du 8 octobre 2020.

Depuis 1910, le paysage urbain de l’intersection est dominé par l’immeuble de l’actuelle Banque nationale, à l’époque le siège de la Caisse d’économie Notre-Dame-de-Québec. La publication Saint-Roch – Un quartier en constante mutation (Ville de Québec, 1987) souligne que l’œuvre de l’architecte René-Pamphile Lemay s’inscrit dans le courant Beaux-Arts, inspiré de l’architecture de l’Antiquité gréco-romaine en vogue au début XIXe siècle. Derrière, on devine en arrière-plan la silhouette de l’ancien édifice de quatre étages des marchands de chapeaux et de fourrures Dechêne et Poulin, construit en 1907.

Sur le parcours du premier circuit

Nous avons déjà rappelé à quelques reprises l’évolution du coin des rues Saint-Joseph et du Pont. D’une précédente capsule historique est tirée la photo suivante, datant de 1947, soit un an avant la disparition du tramway au profit de l’autobus.

Direction ouest. 30 novembre 1947.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

C’est en 1898 que ce mode de transport électrique a supplanté les « chars à chevaux ». Dans son article « La belle époque des tramways » (Cap-aux-Diamants, hiver 1990), Gilbert Bergeron a retracé le parcours du premier circuit de la Ville empruntant ce secteur de la Basse-Ville :

« À compter du 20 juillet 1897, l’Électrique, comme les Québécois appelaient le nouveau tramway, circule régulièrement dès 5 h 18; jusqu’à 23 h 30, un char passait toutes les 7 minutes. Le trajet du premier circuit de la partie basse de la ville emprunte les rues Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Joseph, Saint-Vallier et revient par les rues Aqueduc, Sainte-Thérèse, Durocher, Boisseau, Sauvageau, Demers, le boulevard Langelier, les rues Notre-Dame des Anges, des Fossés (futur boulevard Charest), Saint-Paul, Saint-André et Dalhousie. La longueur de ce circuit s’établit à 10,4 kilomètres et le voyage aller-retour aux deux extrémités de la ville s’effectuait en 49 minutes. »

À lire aussi : « 150 ans de transport collectif à Québec » : retour sur la conférence de la Société historique de Limoilou.