Fin annoncée pour l’Encadreure des artistes et la Galerie L’Articho | 1 août 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Amélie Légaré

Fin annoncée pour l’Encadreure des artistes et la Galerie L’Articho

L’Encadreure des artistes et la Galerie l’Articho ont annoncé jeudi, par voie de communiqué et sur les réseaux sociaux, leur décision de fermer à la fin 2020.

Publicité

La propriétaire des lieux Laurence Douillard et la directrice artistique de la galerie Fanny Hénon-Lévy ont témoigné dans l’annonce leur gratitude à la clientèle et aux artistes côtoyé.e.s au fil des années.

« Nous tenons à vous remercier – sincèrement – de votre fidélité pour ces années de lumière, de formes et de couleurs.

C’est dans la perspective d’autres projets et d’un changement de cap que nous vous annonçons la fermeture de l’Encadreure des artistes et de la galerie l’Articho à la fin de l’année 2020.

Grâce à la confiance que vous avez témoignée à l’Encadreure des artistes depuis 17 ans en partageant vos besoins d’encadrement et de mises en valeur des œuvres, nous en retirons un grand accomplissement professionnel et personnel.

Quant à la galerie l’Articho, nous tenons à souligner que depuis 6 ans, chacune des expositions présentées a été une chance unique de découvrir la création sous toutes ses formes, un défi de la mettre fidèlement en espace et de la dévoiler aux yeux du public.

Nous espérons que ces années de rencontres, de partages et d’expériences communes vous auront été aussi gratifiantes qu’à nous. »

Artistes et clientèle n’ont pas tardé à répondre sur la page Facebook de la galerie par des remerciements et bons souhaits pour les deux femmes.

Deux expositions à l’automne

La Galerie l’Articho, qui a souligné son cinquième anniversaire par une exposition collective en septembre 2019, demeurera ouverte pour l’automne 2020. On y verra deux expositions solo, des artistes Annick Fontaine et Puma Freitag. Quant à l’Encadreure des artistes, le communiqué indique que le commerce demeure ouvert pour les soldes d’été. Le changement de cap et les futurs projets évoqués dans l’annonce impliquent vraisemblablement un changement de décor : les locaux occupés par l’entreprise, ainsi que l’espace du sous-sol qu’elle louait à d’autres occupants, ont été mis en location.

Après avoir ouvert boutique au 261 Saint-Vallier Est, là où un autre encadreur l’avait précédée, Laurence Douillard avait acquis en 2009 l’immeuble du 135 Saint-Vallier Est. En 2014, on y avait vu apparaître la Galerie L’Articho. Avec l’arrivée de Fanny Hénon-Lévy, la galerie avait réajusté sa vocation, pour intégrer dans sa programmation une plus grande diversité de pratiques et offrir un accompagnement personnalisé aux artistes, entre autres à ceux de la relève.

À lire aussi : L’Encadreure et La Galerie l’Articho célèbre ses 5 ans en force.