Deux nouvelles oasis urbaines dans Saint-Roch | 12 juin 2020 | Article par Véronique Demers

Une partie de la cour arrière du Centre communautaire Jacques-Cartier sera transformée en espace vert, notamment par un potager et des plantes médicinales.

Crédit photo: Courtoisie Nature Qc

Deux nouvelles oasis urbaines dans Saint-Roch

Le Centre communautaire Jacques-Cartier et la microbrasserie La Korrigane viennent d’être choisis par Nature Québec pour recevoir son expertise, afin de transformer leur terrain respectif en espace public vert et ludique. Cela implique notamment de réserver une parcelle de terrain à la communauté ou de réduire le nombre de cases de stationnement.

Les nouveaux aménagements, réalisés dans le cadre du projet À vos Oasis, verront le jour entre l’été 2020 et le printemps 2021, dans le respect des consignes sanitaires émises par la Santé publique, et selon l’évolution de la pandémie de la COVID-19. Ainsi, pour chaque projet sélectionné, Nature Québec investit environ 180 heures en expertise (équivalant à 13 500 $), en plus de remettre 10 000 $ au bénéficiaire.

« Malgré le confinement et l’arrêt des activités, nous avons reçu de solides candidatures. Certains voient les projets d’oasis comme un moyen de s’adapter à la situation, d’autres, comme une occasion de relance de leur commerce », a indiqué Cyril Frazao, directeur exécutif de Nature Québec.

La microbrasserie La Korrigane transformera une partie de son stationnement en îlot de fraîcheur par la déminéralisation, la plantation d’espèces indigènes et comestibles, ainsi que l’aménagement d’un espace citoyen. Le commerce du quartier Saint-Roch souhaite ainsi lutter contre la chaleur et les espaces saturés de béton. « La Korrigane (…) a un volet culturel et social, auquel correspond le projet d’oasis », indique Catherine D. Foster, propriétaire-brasseuse.

Un poulailler et une serre 4 saisons

Le Centre communautaire Jacques-Cartier (CJC) verdira quant à lui sa cour arrière et une partie de son stationnement pour créer des espaces nourriciers et communautaires. L’organisme a décidé de faire appel aux résidents et au voisinage dans la participation au design du projet d’oasis, dans le cadre d’ateliers de co-création organisés sur une plateforme en ligne.

Après avoir effectué un sondage à la mi-mai, des ateliers de co-création le 27 mai et le 9 juin, Nature Québec présentera le scénario final le 17 juin. Parmi les propositions retenues qui pourraient donner un sérieux coup de barre de fraîcheur et vitalité à la cour arrière du CJC, il y a un poulailler, un espace potager et une serre quatre saisons. Il a même été question d’un four à pain, qui pourrait servir de foyer lors de soirées fraîches.

Dans cette vue d’ensemble réalisée par Nature Québec, on peut voir un éventuel poulailler et une serre, à l’arrière du Centre communautaire Jacques-Cartier.
Crédit photo: Courtoisie Nature Québec

« La végétation n’est pas très présente. L’objectif est de redonner plus d’espace à la communauté et à la biodiversité. En ce qui concerne le potager, on donne priorité aux plantes en sol, aux vivaces. On souhaite introduire des plantes indigènes médicinales, possiblement des arbres fruitiers. (…) La serre pourrait servir d’espace pour relaxer l’hiver, avec du chauffage. Ça deviendrait ainsi un espace quatre saisons! », a lancé Simon Parent, chargé de projet, verdissement et design urbain à Nature Québec, lors de l’atelier de co-création en ligne du 9 juin.

Selon la plus récente mouture du projet, le stationnement continuera d’inclure les 13 cases actuelles, mais il sera reconfiguré pour faire davantage de place à la verdure. L’entrée du stationnement sera en diagonale, ce qui incitera les automobilistes à ralentir.