Saint-Roch dans les années 1960 (34) : piétons | 27 octobre 2019 | Article par Jean Cazes

Intersection boulevard Charest Est

Crédit photo: Jocelyn Paquet (collection personnelle)

Saint-Roch dans les années 1960 (34) : piétons

La série « Saint-Roch dans les années 1960 » vous propose une incursion dans les souvenirs du quartier Saint-Roch à travers des archives photographiques et de la mémoire de sources précieuses.

La scène en vedette a été immortalisée en mai 1968 devant la Dominion Corset – aujourd’hui, l’édifice La Fabrique -, au coin de la rue de la Couronne et du boulevard Charest Est. On y devine en arrière-plan une station-service Shell à l’emplacement actuel d’un stationnement visible sur la photo comparative, située au bas de l’article dans la galerie. Cette photo prise en direction nord, date du 25 octobre 2019.

Tirée de la collection de négatifs de Jocelyn Paquet, l’image de l’entête porte l’empreinte du collectif de photographes du Soleil : Photo moderne. Cette photographie se retrouve dans le Facebook de ce gestionnaire retraité et elle s’ajoute à huit autres illustrations de piétons empruntant ce secteur.

Les « délinquants de la diagonale » : particularité de Québec ?

Intersection rue de la Couronne et Charest Est, 25 octobre 2019, 12h30.
Crédit photo: Jean Cazes

En complément, la photo ci-contre illustre l’intersection de la rue de la Couronne et du boulevard Charest Est, vue du 3e étage de l’édifice La Fabrique, à une heure de pointe piétonnière.

Publié mercredi dernier dans Le Soleil, le sujet qu’a traité Jean-Benoit Legault dans son article Le piéton de Montréal traverse la rue différemment du piéton de Québec a fait jaser… Comme le souligne Marie-Soleil Cloutier, professeure à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) :

« Dans la capitale québécoise, les feux rouges bloquent la circulation automobile dans tous les sens pendant que le petit bonhomme blanc invite les piétons à traverser en toute sécurité. Cette configuration est beaucoup plus rare à Montréal. […] La configuration des feux à Québec – où 10 des 12 intersections observées avaient des feux exclusifs, donc où tout est au rouge pour les véhicules – semble ainsi encourager les traversées en diagonale. Au lieu de traverser droit devant puis de retraverser vers la gauche ou la droite en L, 11 pour cent des piétons observés se sont sentis «assez en confiance» pour foncer en diagonale. »

À cette même intersection, vendredi midi, on pouvait aussi noter la présence de la police de Québec visant à informer et sensibiliser les cyclistes et les piétons à respecter la signalisation.

Voir le billet précédent de la série : Saint-Roch dans les années 1960 (33) : intersection des rues Dorchester et Saint-Joseph Est. À lire aussi : L’aménagement au cœur de la stratégie routière 2019-2023.