Un nouveau souffle pour le Centre Materia | 26 mars 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Un nouveau souffle pour le Centre Materia

Seul centre d’artistes voué à la diffusion et à l’innovation en métiers d’art au Canada, le Centre Materia a récemment vu élire l’ex-conseillère municipale, coutelière et sculptrice Chantal Gilbert à la présidence de son conseil d’administration. Avec cette pointure d’importance, et Yvon Noël à la vice-présidence, l’organisme à but non lucratif se donne les moyens pour faire rayonner davantage la recherche et l’innovation dans les métiers d’art.

« Yvon Noël (fondateur de la Maison des métiers d’art), un ami, m’a convaincue de faire partie du C.A. C’est toujours agréable de travailler ensemble; on a une vision commune. On souhaite positionner Materia plus solidement dans le quartier, la ville, mais aussi dans la province et à l’international. Bref, lui donner un second souffle », explique en entrevue Mme Gilbert. Celle-ci remplace Luce Pelletier, qui occupait la présidence par intérim depuis juin 2018.

La joaillière de formation – qui a déjà exposé au Centre Materia – a également occupé la présidence pendant près de 10 ans au Conseil des métiers d’art du Québec.

« Il y a un problème de sous-financement dans les arts visuels et en particulier dans les métiers d’art. En 2021, cela fera 20 ans que le Centre Materia existe. La Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada nous appuient. Mais l’obtention d’un financement accru, au-delà des soutiens actuels, est la première mission que je me donne », souligne-t-elle.

Le manque de financement est un défi du Centre Materia pour l’accueil d’artistes de l’international.
« Dans les deux années à venir, on veut faire venir des artistes de l’international, en plus des artistes canadiens et québécois. C’est un comité indépendant qui choisit les artistes. On vise quatre expositions par année, pour assurer une diversité », détaille celle qui a siégé pendant sept ans au comité exécutif de la Ville de Québec.

A la présidence depuis la mi-février, Mme Gilbert souligne qu’elle est encore à établir les bases de ce nouveau souffle à donner au Centre Materia.

« Les membres du conseil d’administration entreprennent une réflexion en profondeur pour développer un plan stratégique pour les prochaines années. Ils veulent collaborer avec des acteurs du milieu artistique pour mieux connaître les besoins du milieu », explique-t-elle.

Un autre objectif du C.A. du Centre Materia est d’augmenter le nombre de membres et de développer une stratégie pour être davantage en contact avec eux.

Pratiques hybrides

Rappelons que contrairement aux arts visuels, où l’artiste peut exploiter divers matériaux pour développer un concept, l’artiste en métiers d’art choisir habituellement un matériau de prédilection (céramique, verre, bois, métal, etc.), qu’il transforme au gré de sa créativité.

« On est dans une époque où on assiste à des pratiques hybrides, comme un verrier accompli qui intègre du métal à ses oeuvres », observe Chantal Gilbert.

Au cours des deux dernières années, le Centre Materia a tenu un pop-up pendant le temps des Fêtes, en transformant son espace d’exposition en boutique éphémère. « On y a présenté des pièces uniques d’artistes ou en série limitée. C’est une formule qu’on souhaite renouveler », souligne Mme Gilbert.

Centre Materia 
367, boulevard Charest Est
418 524-0354