Maison de Lauberivière : premier coup d’œil sur le chantier | 12 juin 2019 | Article par Jean Cazes

Vue du chantier en direction sud du haut du stationnement Odéon. 1er juin 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

Maison de Lauberivière : premier coup d’œil sur le chantier

À l’angle des rues du Pont et Fleurie, la construction de la nouvelle Maison de Lauberivière a démarré en mars, alors que prenait forme son voisin, le futur Centre communautaire YMCA Saint-Roch.

« Moi-même, je prends régulièrement des photos de l’évolution du chantier du haut du stationnement. On y constate que le coffrage est achevé », souligne avec fierté Éric Boulay, le directeur de Lauberivière.

Voisins au service d’une communauté marginalisée

Rappelons que le premier refuge pour itinérants de Québec quittera au printemps 2021 le 401 rue Saint-Paul pour sa nouvelle Maison.

Dévoilé en décembre dernier, l’édifice de sept étages est une œuvre de la firme Lafond Côté Architectes qui a notamment dessiné dans Saint-Roch l’emblématique immeuble de PECH- Sherpa. La Maison de Lauberivière comprendra 131 chambres et 18 logements pour personnes vivant des problématiques d’itinérance et de santé mentale, ainsi que des espaces communautaires et des bureaux.

Nécessaire à cause de la désuétude de l’immeuble actuel, le nouveau bâtiment à faible consommation énergétique doublera la capacité annuelle de nuitées, qui passera à 47 800, grâce à des investissements de près de 33 M$ provenant essentiellement des trois paliers de gouvernement.

Juste en face, la construction du Centre conmmunautaire YMCA Saint-Roch a nettement évolué depuis notre dernier passage en février, comme en témoigne l’apparition des murs rideaux. Son ouverture pour l’ensemble de la population, prévue au printemps 2020, profitera aussi à la clientèle de Lauberivière, et ce, bien avant l’inauguration de la Maison.

L’organisation du YMCA a un grand souci de s’aligner sur nos activités en nous prêtant ses nouvelles installations sportives. Des places nous seront réservées, en particulier pour notre clientèle du secteur rétablissement, dans notre future programmation à venir », conclut le directeur de Lauberivière.

Incidemment, comme on l’apprenait ce matin dans Le Soleil sous la plume de Baptiste Ricard-Châtelain, les étages supérieurs du bâtiment du futur Centre communautaire accueilleront les services de la Ville de Québec qui se trouvent actuellement au bureau d’arrondissement de La Cité–Limoilou, au 399 Saint-Joseph Est.