Le Phoenix prend son envol sur la rue du Parvis | 16 janvier 2019 | Article par Véronique Demers

Le Phoenix devrait ouvrir ses portes en avril 2019.

Crédit photo: Véronique Demers

Le Phoenix prend son envol sur la rue du Parvis

Le Phoenix fera son nid ce printemps dans le local laissé vacant par le pub à bières l’Air du Temps, fermé à l’automne 2018 en raison d’une faillite. Le local du 441 rue du Parvis, au coeur du quartier Saint-Roch, sera revampé de A à Z, et l’établissement intégrant restaurant, bar avec piste de danse et espace spectacles prévoit ouvrir en avril.

« Tout sera refait à neuf. On veut offrir une nouvelle ambiance, une nouvelle vocation. On veut jouer avec le thème du phénix, la mythologie, des éléments fantastiques, avec quelques clins d’oeil au style médiéval. Je m’occupe de la décoration, du design et la conception des comptoirs à bar », détaille Alain Tremblay, propriétaire et co-idéateur du projet avec sa conjointe Nancy Lacharité.

Il s’agit du deuxième projet d’affaires pour le couple, après le bar à chansons le Rideau Rouge, sur l’avenue Cartier. Les chansonniers auront d’ailleurs la part belle dans la programmation musicale, mais des bands de musique sont aussi prévus, ainsi que d’autres types d’événements. « On a été approchés par un groupe d’organisateurs de spectacles d’humour. On est intéressés à mettre ça aussi à la programmation, et peut-être des défilés de mode. On est ouverts [aux propositions] », mentionne M. Tremblay, qui compte 35 ans d’expérience en restauration.

Investissement de 500 000$

Un investissement de près de 500 000$ est prévu dans le projet, qui générera une trentaine d’emplois. L’espace sera aménagé en deux zones distinctes : une partie restaurant pouvant accueillir 80 personnes et la partie bar, de 125 places. L’espace à l’arrière du bar pourra accueillir des groupes, mais il n’y aura pas de cloison ajoutée. Un rideau pourra séparer l’espace si des groupes se réunissent ou tiennent des réunions.

La piste de danse sera encore bien présente, et M. Tremblay souligne que l’aménagement sera réalisé de manière à créer le plus d’espace possible pour que les clients soient confortables.

La direction du Phoenix est en train de choisir son chef, qui bénéficiera d’une très grande marge de manoeuvre pour élaborer le menu. Celui-ci tournera autour des grillades, pour mettre « le feu » au menu, afin de faire un lien avec le phénix qui renaît de ses cendres.

« On ne veut pas être gastronomique (de luxe), mais festif, avec un menu éclaté. Dans le coin, c’est un manque », évalue le restaurateur.

Y a-t-il des liens qui seront établis entre le Rideau Rouge et le Phoenix, comme la programmation musicale? « Ça se pourrait, mais ce n’est pas une obligation. On ne veut pas créer une chaîne. On veut créer deux ambiances différentes », conclut M. Tremblay.

Le Phoenix (ouverture prévue en avril 2019)
441, rue du Parvis

En savoir plus sur...