L’année 2019 dans Saint-Roch – une histoire de santé | 30 décembre 2019 | Article par Catherine Breton

Courir aux abris, octobre 2019

Crédit photo: Jean Cazes

L’année 2019 dans Saint-Roch – une histoire de santé

Avant d’entrer de plein fouet dans les nouvelles années folles, poursuivons notre incursion dans le passé, le présent et le futur de Saint-Roch…

Dans la première partie de cette rétrospective, alors que je vous annonçais en grande pompe l’arrivée des néo années 1920 tout en vous entretenant des faits saillants gastronomiques du quartier, j’ai également abordé les articles datant de 2018 qui ont continué de susciter votre attention cette année.

Je poursuis sur cette lancée pour vous parler d’articles datant de 2016 et 2017 qui se sont aussi classés parmi plus lus en 2019.

À votre santé!

Peut-être peut-on expliquer la popularité de notre article sur l’accréditation de GMF de la Clinique médicale ProActive Santé de La Cité–Limoilou par le fait que la santé constitue une de nos plus précieuses richesses – ou plus réalistement, parce qu’il figure en permanence sur le site Internet de la clinique? Toujours est-il qu’il s’inscrit dans les favoris de notre lectorat, alors qu’il a été publié en 2016.

Retour vers le passé

Un autre article, publié cette fois-ci en 2017, rédigé par notre collaborateur Jean Cazes, récolte un nombre appréciable de visites. Il soulignait le 10e anniversaire du démantèlement du Mail Centre-Ville. Certains seraient-ils des nostalgiques dans l’âme?

Ce n’est pas impossible, puisque nos lecteurs raffolent également des textes de l’historien José Doré, un autre de nos collaborateurs réguliers.

Trois de ses feuilletons historiques publiés en 2019 figurent dans le palmarès des chouchous. Ils relatent, avec une grande sensibilité, des pans de vie de citoyens qui ont vécu dans le quartier Saint-Roch à d’autres époques. On y évoque des immigrants irlandais,  la vie courante le long de la rivière Saint-Charles ou encore des drames qui ont marqué le quartier. José Doré semble avoir trouvé les mots pour vous captiver et vous faire voyager dans le temps.

C’est la fête, mais pas que…

Mais il n’y a pas que les potins et faits divers du passé pour se divertir. On peut bien sûr compter sur les tweets de Trump ou les frasques vestimentaires de Catherine Dorion, mais on peut aussi se rabattre sur la multitude d’activités et de festivals qui animent le quartier tout au long de l’année.

D’ailleurs, vous avez été plusieurs à apprécier l‘article portant sur le nouveau festival Québec Jazz en juin. Évidemment, Saint-Roch, avec ses belles salles de spectacles – l’Impérial Bell, le D’Auteuil, le District Saint-Joseph, L’Anti… – devient un endroit tout désigné pour attirer les adeptes de toutes les musiques.

Même hors des murs, le quartier Saint-Roch s’anime tout au long de l’année et offre une foule d’activités poétiques, gourmandes ou sportives. La fréquentation des publications portant, par exemple, sur le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant? le prouve. Plusieurs d’entre vous êtes à l’affut de ce qui se trame dans tous les domaines, puisque les pages les plus visitées sur Monsaintroch ont été celles de l’entreprise Maelstrøm Saint-Roch (qui combine café, restaurant, lieu de divertissement) et de l’évènement Courir aux abris (qui rassemble coureurs de tous âges et calibres autour de la lutte à l’itinérance).

Si plusieurs d’entre vous trouvez barbant de suivre la saga autour du transport structurant, du tramway et compagnie, d’autres s’intéressent, toujours selon les statistiques de fréquentation de nos publications, au développement des pistes cyclables dans La Cité-Limoilou.

En résumé, cette rétrospective nous permet de croire que vous pensez à nourrir votre corps, votre âme et votre énergie vitale. Nous en déduisons que notre lectorat jouit d’une pleine santé, et ça nous plait.

Nos vœux pour 2020

Pour démarrer cette nouvelle décennie en beauté, nous vous souhaitons un quartier dans lequel la bienveillance fait la loi. Des rues vertes et sécuritaires. Une vie économique locale forte et en santé. Des nouvelles réjouissantes et réconfortantes. Et bien sûr, quelques anecdotes cocasses à raconter!

À lire aussi : L’année 2019 dans Saint-Roch : à table!