<em>IGAnne</em> : oser mais sans outrer | 16 janvier 2019 | Article par Jason Duval

Crédit photo: Atwood

IGAnne : oser mais sans outrer

Les amateurs et curieux de photographie pourront se rendre au 2e étage du Théâtre la Bordée, pour voir les photos d’Éric Leblanc et Jean-François Bolduc, dans le cadre d’une exposition surprenante et confrontante dès le 18 janvier.

C’est une immersion complète dans le monde fictif – mais pas si loin de la réalité – de la dragqueen IGAnne que proposent Éric Leblanc et Jean-François Bolduc du studio Atwood. Une exhibition destinée à tous, tant la communauté LGBTQ+ que ceux qui n’en font pas partie. Les hors milieu LGBTQ+ ne seront pas outrés : aucune trace de trash dans les photos léchées des artistes d’Atwood. Pourtant, ces artistes n’hésiteraient pas à repousser les limites afin de montrer certaines réalités du milieu. L’exposition ne serait pas aussi parfaite sans le soutien de Première Ovation, qui a contribué au succès futur d’IGAnne.     

Ce sont 13 photos, parmi plus de 700 clichés pris, qui seront exhibées au public du Théâtre la Bordée. Éric Leblanc, qui s’est occupé de la retouche des photos, a mis entre 8 et 12 heures de travail, afin que chaque tirage d’IGAnne soit, dans les moindres détails, fidèle à sa personnalité. Un tempérament sans réelle démesure et une apparence charmante, inspirée des années 1980. Sans aucun doute, tout le monde trouvera un charme à David Grenier, qui incarne la dragqueen vedette de l’exposition. La galerie monochrome sert aussi à confronter le spectateurs dans son propre reflet. Les oeuvres sont imprimées en grand format, sur métal. Elles reflètent l’observateur et le confrontent à son rapport avec l’art de la dragqueen – art, malheureusement, méconnu. Oui, la démarche artistique de Atwood va jusque-là.

Une transformation en direct

Mais ce n’est pas tout! Pourquoi ne pas pousser l’expérience à son paroxysme ? C’est ce que proposeront Éric Leblanc et Jean-François Bolduc lors du lancement ce 18 janvier. Une expérience unique, colorée, extravagante et pleine de surprises qui animera le second étage de La Bordée. Ce sera l’occasion d’assister à la transformation de David Grenier en IGAnne ainsi que, peut-être pour la première fois, à une performance de dragqueen. À ce lancement qui promet, avec un cocktail assuré par Nina pizza napolitaine, trois dragqueens se produiront : Gabry Elle, IGAnne et Barbada, déjà bien installées dans le monde de la performance.

On peut déjà prédire qu’IGAnne sera un succès qui, nous l’espérons, inspirera Atwood (mais aussi d’autres artistes) à produire une autre exposition du genre. Voilà quelque chose de sensible, qui fait du bien à voir et ouvre les horizons d’un monde encore incompris.

Le lancement d’IGAnne, gratuit et ouvert à tous, a lieu ce vendredi 18 janvier 2019 à 17 h 30 au 2e étage du Théâtre La Bordée. L’exposition se poursuivra jusqu’au 9 février.