Consultation pour la Vision d’aménagement du pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne | 13 février 2019 | Article par Suzie Genest

Consultation pour la Vision d’aménagement du pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne

La Ville de Québec a lancé hier un processus consultatif en vue de définir une nouvelle vision d’aménagement pour le pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne.

La mise en place du réseau structurant de transport en commun, de nouvelles infrastructures municipales et des projets privés pressentis offrent un momentum pour élaborer une vision afin de mieux encadrer le développement du secteur.

« Nous voulons que le secteur Wilfrid-Hamel–Laurentienne devienne un pôle porteur et complémentaire au centre-ville. Nous souhaitons valoriser l’image de l’entrée de la ville, a mentionné Régis Labeaume, maire de Québec.

Ledit secteur d’intervention englobe la zone commerciale Soumande, les abords du boulevard Wilfrid-Hamel, le secteur de la rue Bourdages, la zone industrielle du Colisée et la portion ouest du Vieux-Limoilou (Stadacona). Il inclut aussi les aménagements de part et d’autre de la Laurentienne jusqu’à l’entrée de ville de Saint-Roch.

À travers la future vision d’aménagement, la Ville de Québec entend « valoriser et transformer ce secteur peu convivial en réel pôle urbain ». Elle souhaite faciliter les déplacements entre celui-ci et les quartiers voisins, en améliorer la connexion au centre-ville et y orienter le développement immobilier, entre autres par le réaménagement des terrains dont l’utilisation est sous-optimale. La Ville souhaite aussi  soutenir l’implantation du nouveau réseau structurant de transport en commun.

Sous-utilisation, mutations, îlots de chaleur

La Ville de Québec note que, dans le secteur visé, « plusieurs propriétés sont sous-utilisées en raison d’une faible occupation au sol et de la présence de plusieurs parcs de stationnement ». Des fonctions telles que le commerce de grande surface étant « en pleine transformation », elle note également l’à-propos de réfléchir à leur avenir.

En plus des fractures et du manque de convivialité dans le secteur, notamment pour les déplacements actifs, la Ville de Québec souligne un manque d’arbres qui « favorise la formation d’îlots de chaleur ».

Sondage et atelier participatif

Pour lui permettre d’élaborer une vision d’aménagement répondant aux besoins de la population, la Ville de Québec invite « tous les citoyens qui habitent, travaillent ou fréquentent le secteur » à partager leur connaissance du milieu. À cette fin, un questionnaire en ligne jusqu’au 10 mars 2019 donne aux personnes intéressées l’occasion de se prononcer.

De plus, le jeudi 28 février à 19 h se tiendra une consultation publique sous forme d’atelier participatif au Centre communautaire Fernand-Dufour, situé au 222, avenue Ducharme à Vanier.

Suivant l’analyse préliminaire conduite en 2018, la consultation en ligne et l’atelier participatif,  des groupes de discussion se tiendront d’ici la fin de l’hiver 2019.

Pour tous les détails liés au processus lancé hier, on peut visiter le ville.quebec.qc.ca/visionsamenagement, sous l’onglet Pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne.