La Bordée lance sa saison en beauté avec Wartin Pantois | 29 avril 2019 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Wartin Pantois

La Bordée lance sa saison en beauté avec Wartin Pantois

Alors que le Théâtre La Bordée lançait aujourd’hui sa saison 2019-2020, il dévoilait du même coup, sur ses murs, le fruit d’une collaboration avec l’artiste Wartin Pantois, « La beauté sauvera le monde ».

Le collage sur mur, fait de photographies noir et blanc sur papier, orne le mur arrière, sur la rue Notre-Dame-des-Anges, de l’immeuble abritant le théâtre. Il intègre des feuilles d’or, que l’artiste utilise régulièrement dans sa démarche pour magnifier ses sujets et susciter la réflexion sur la valeur qu’on leur attribue.  L’artiste décrit ainsi « La beauté sauvera le monde » :

« Un personnage a voulu s’élever au-dessus du groupe. Ses désirs d’ascension, de réussite et de puissance se sont soldés par un échec. Il chute seul et silencieux. Mais la communauté est là,  prête à l’accueillir dans son retour inattendu, dans sa soudaine vulnérabilité. Chaque main tendue, chaque geste vers l’autre est important. C’est le dernier rempart avant l’horreur. C’est la beauté qui sauvera le monde. »

La beauté sauvera le monde, par Wartin Pantois
Crédit photo: Wartin Pantois

Un projet de La Bordée pour Saint-Roch

L’intervention dévoilée aujourd’hui s’inscrit dans un projet de médiation culturelle pour lequel La Bordée avait lancé en mars une campagne de sociofinancement sur La Ruche, afin d’amasser 2500 $ pour couvrir les frais de matériaux du projet. Incidemment, cette campagne a atteint et même dépassé son objectif, permettant de recueillir 2610 $.

L’ensemble du projet, échelonné sur la nouvelle saison de La Bordée, allait bénéficier au quartier, expliquait Rosie Belley, responsable des projets spéciaux et de la médiation culturelle au Théâtre La Bordée, dans la vidéo de la campagne de sociofinancement. On verra ainsi apparaître d’autres interventions au fil des mois :

« Je vais être en résidence à La Bordée pour créer in situ, selon les pièces de la saison. À l’intérieur les autres fois. Sous diverses formes », précise Wartin Pantois.

La saison en question débutera, incidement, par la pièce Lentement la beauté. On peut consulter l’ensemble de la programmation dévoilée aujourd’hui au http://bordee.qc.ca/piece/

Vivant et travaillant à Saint-Roch, l’artiste visuel a déjà inscrit plusieurs de ses oeuvres dans la trame du quartier, notamment autour de la notion de vivre-ensemble,  à l’occasion du G7 et du 100e anniversaire du Printemps 1918. Il a aussi réalisé des résidences et des interventions à Lévis, à Montréal, en France, en Allemagne et au Portugal notamment.

Ses interventions, des collages sur mur mais aussi des installations assorties de dispositifs audio, sont souvent le fruit de collaborations avec des organismes ou groupes des milieux communautaire, citoyen, culturel. Elles émergent de préoccupations sociales, d’observations de l’artiste – également sociologue – sur le milieu où s’inscrivent les oeuvres, ou encore de réflexions à l’issue de discussions citoyennes.