Se servir de ses dix doigts | 15 décembre 2018 | Article par Catherine Breton

Martha Masters était présente à Québec le 22 novembre 2018 dans le cadre des concerts Passion guitare.

Crédit photo: Gracieuseté Martha Masters

Se servir de ses dix doigts

Je ne m’attendais pas à découvrir, dans un sujet aussi pointu que la guitare classique, un si vaste univers. Quand je dis pointu, c’est que je fais référence au terme classique, qui qualifie ici le type d’instrument, non pas au style de musique appartenant aux 18e et 19e siècles.

La guitare classique étant spécifiquement, et conventionnellement, un instrument fabriqué en épinette ou en cèdre, doté de cordes de nylon ou de boyaux. Oui, vous avez bien lu : à une autre époque, on fabriquait les cordes des instruments dits à cordes à partir d’intestins d’origine animale.

L’autre caractéristique de la guitare classique est qu’elle se joue avec tous les doigts plutôt qu’avec un pic, dont le vrai nom est plectre. Bon, j’en ai fini avec la partie pédagogique de cet article. Passons plutôt à la passion pour la guitare classique pour laquelle j’ai eu la chance de m’entretenir avec Marc Grignon, secrétaire du conseil d’administration de la Société de guitare de Québec, pour qui la guitare classique est à la fois un hobby et une passion.

De par le monde

Depuis 2004, année de sa fondation, la Société de guitare de Québec programme de multiples activités qui nourrissent et entretiennent la vitalité de la guitare classique à Québec. Le volet principal de la programmation de l’organisme, la série Passion guitare, présente des guitaristes reconnus internationalement, des ambassadeurs à découvrir.

Au cours des dernières années, grâce aux organisateurs de la série Passion guitare, la ville de Québec a pu accueillir Roland Dyens, Oscar Guzman, Ana Vidovic, Rovshan Mamedkuliev, David Russel et, plus récemment, Tariq Harb, Iliana Matos, Martha Masters ainsi que le Duo Thémis, pour ne nommer que ceux-ci.

Ces noms ne vous disent peut-être pas grand-chose, mais prenez le temps de faire une recherche sur You Tube. Vous découvrirez une pléthore de virtuoses ainsi qu’un vaste répertoire qui couvre les périodes classique, romantique et contemporaine. Les sonorités nous transportent de l’Espagne en pays scandinaves en passant par des airs plus contemporains, américains. Bref, on fait le tour du monde.

La majorité des concerts de la série Passion guitare sont présentés à la salle Henri-Gagnon située dans le pavillon Louis-Jacques-Casault de l’Université Laval, parce que l’acoustique s’y prête bien. Cependant, il arrive que les concerts se déroulent dans d’autres salles tout aussi appropriées de Québec, comme c’était le cas le 5 décembre dernier avec la performance de David Jacques qui s’est tenue dans l’Église Chalmers-Wesley.

Les deux prochaines dates à retenir, si vous désirez assister aux deux derniers concerts de la saison Passion guitare de cette année, sont les 10 et 21 février 2019, pour y voir respectivement le Quatuor de guitares du Canada et Jérémy Jouve.

Et pour le monde

L’autre volet auquel la Société de guitare de Québec tient beaucoup s’inscrit dans une volonté d’accompagner des jeunes guitaristes professionnels et de leur offrir l’opportunité d’expérimenter la scène. On le sait, la présence d’un public ajoute un certain niveau de difficulté lorsque l’on veut performer.

Tam Tam café lors de la soirée café-concert du 6 décembre dernier.
Crédit photo: Société de guitare de Québec

Ces Cafés-concerts se tiennent quelques fois dans l’année, la plupart du temps au Tam Tam Café, au Centre Jacques-Cartier sur le boulevard Langelier. Un appel est alors lancé aux jeunes guitaristes professionnels pour les inviter à participer à la soirée. Le public est composé principalement d’autres élèves ainsi que des familles des musiciens, mais ces présentations sont ouvertes au public.

Pour en savoir plus sur les diverses activités de la Société de guitare de Québec et pour tout savoir sur les lieux et dates de concerts, visitez son site internet au https://www.guitarequebec.com/