Saint-Roch et sa revue de l’année 2018 – 2 de 2 | 31 décembre 2018 | Article par Catherine Breton

Crédit photo: Suzie Genest

Saint-Roch et sa revue de l’année 2018 – 2 de 2

Changements, évolutions, révolutions : chaque année est ponctuée d’évènements qui façonnent le paysage économique, social et culturel de nos arrondissements. En 2018, voyons un peu ce qui a marqué le quartier Saint-Roch dans cette rétrospective condensée.

Économie, dossiers à suivre, bons coups, fake news – comment passer à côté? – et autres sphères de la vie de quartier… Monsaintroch revient sur les articles qui vous ont le plus intéressés et les sujets qui ont retenu l’attention.

Économie locale

Motivée par des valeurs écoresponsables, l’idée a pris naissance en 2015, et en 2018, on a enfin vu l’apparition des BLÉ à Québec. Cette nouvelle devise promet de renforcer l’économie locale en permettant l’émergence d’un réseau économique complémentaire.

Notons que La Boîte à Pain sur la rue Saint-Joseph accepte les blés. (Clap, clap, clap!) Souhaitons qu’en 2019, d’autres commerces encourageront cette démarche écologique, solidaire et sociale – parce qu’on ne peut pas constamment se laisser manger la laine sur le dos par tous les Sears du monde entier qui, en mode faillite, s’empressent de verser de grasses dividendes aux actionnaires plutôt que les pensions dues à ses loyaux ex-employés.

Malheureusement, la faillite peut frapper partout.

Les fake fake news de Saint-Roch

Rappelons-nous cette rumeur de fermeture qui s’est rapidement répandue au sujet de la Champagnerie au mois de juin. Fermera, fermera pas? Le propriétaire s’étant alors dépêché d’assurer à tous qu’il s’agissait plutôt d’une restructuration. Mais quelques semaines plus tard venait la confirmation de la faillite pour la Champagnerie. Finalement, ce n’était pas une fake news, c’était une fake fake news. Comme quoi, même le quartier Saint-Roch n’a pas échappé à cette tendance à la mode.

Les sujets de 2018 à suivre en 2019

La relocalisation de la bibliothèque Gabrielle-Roy dans le Centre récréatif Saint-Roch, le temps de sa rénovation, retiendra probablement notre attention vers la fin 2019. Je ne sais pas vous, mais je nourris quelques appréhensions sur ce qui m’apparait comme une tentative de faire entrer un éléphant dans un frigo.

Parmi les dossiers qui ont suscité l’intérêt de la communauté et sont présentement en mode statu quo, notons la tentative de la Ville de Québec d’aménager la côte Badelard pour les cyclistes. Attendons de voir si les amoureux de pavés gagneront leur cause sans avoir à en lancer.

On verra aussi se poursuivre le chantier du centre communautaire et sportif municipal de Saint-Roch, ainsi que la restructuration du Centre communautaire Jacques-Cartier.

Dans la catégorie Divertissements, je n’ai pas fait mention de la récente ouverture du D’Auteuil 2.0, parce que l’évènement m’apparaissait trop frais. Restons plutôt à l’affut de la programmation à venir. Chose certaine, avec la multiplication de ses salles, le quartier Saint-Roch méritera bientôt l’étiquette de quartier des spectacles.

Aussi, il ne faudra pas manquer la quatrième édition de Saint-Roch XP, qui adoptait en 2018 sa formule prolongée. Ça promet!

Les bons coups

Malgré la disparition, en janvier 2018, des belles couleurs et du magnifique coucher de soleil de notre emblématique carte soleil, l’espoir n’est pas mort. Le système de santé fait parfois défaut, mais le filet social du quartier Saint-Roch aura bénéficié encore cette année de la générosité de quelques entreprises. En voici un florilège.

  • Desjardins a offert une chambre hyperbare à un jeune homme atteint de paralysie cérébrale.
  • L’entreprise Petal MD s’est associée à Centraide pour une collecte de fonds destinés aux nombreux organismes communautaires qu’abrite le quartier Saint-Roch, dont la clinique médicale SPOT, qui dessert une clientèle désaffiliée du système de santé.
  • La série Filet social des frères Seaborn met en lumière les nombreuses initiatives en matière d’intervention sociale et communautaire.
  • La  Maison Jaune a amorcé une sortie de crise.

Ce qui ne s’est pas produit en 2018… et nos vœux pour 2019

Le quartier Saint-Roch a une fois de plus échappé à l’avènement d’une catastrophe naturelle : ici, pas de tsunami, d’inondations, de feux dévastateurs, d’éruption volcanique ou que sais-je encore. Car oui, nous sommes aussi assujettis aux mêmes changements climatiques qui causent toutes sortes de dérèglements un peu partout dans le monde. Alors, soyons sages, continuons de mettre de l’avant des initiatives plus vertes et écoresponsables en 2019.

Aucun citoyen de Saint-Roch n’a remporté le gros lot du 6/49. Mais ça ne nous empêchera pas d’être encore plus généreux en 2019 tout en nous prémunissant de cette affreuse mode de « choisir son pauvre » dont Marc Allard a fait état dans sa chronique.

Aucune observation d’OVNI n’a été rapportée, à part peut-être chez Beenox qui, nous l’espérons, demeurera parmi nous en 2019.

Sur ce, je vous souhaite une excellente année 2019!

À lire aussi :

Saint-Roch et sa revue de l’année 2018 – 1 de 2