Saint-Roch dans les années 1940 (8) : conflagration sur la rue du Prince-Édouard | 14 janvier 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Roch dans les années 1940 (8) : conflagration sur la rue du Prince-Édouard

La série « Saint-Roch dans les années 1940 » vous propose une incursion dans les souvenirs du quartier Saint-Roch à travers des archives photographiques et mémoires de sources précieuses.

En date du 21 décembre 1942, les scènes à la une et ci-contre sont tirées d’un négatif représentant des pompiers au travail, au moment de l’incendie qui a ravagé l’entrepôt Robitaille sur la rue du Prince-Édouard dans le quartier Saint-Roch en hiver (description des Archives de la Ville de Québec).

La photo comparative ci-bas date du 9 janvier 2018. On devine à gauche le commerce Mâ Mobilier actuel. En arrière-plan, le stationnement du Centre d’affaires du Parc occupe aujourd’hui le site de l’un des immeubles incendiés.

300 000 $ de pertes

Dans une actualité largement dominée par le conflit de la Deuxième Guerre mondiale, en page 3 de l’édition du 21 décembre 1942 du journal L’Action catholique, l’on fait mention de la destruction des immeubles de part et d’autre de la rue du Prince-Édouard, entre les rues Caron et Saint-Anselme, un peu à l’est de l’Hôpital Général de Québec.

La première alarme avait été sonnée à 6 h 50…

Un incendie d’une violence extraordinaire. […] Jusqu’à présent, le feu a complètement détruit les édifices suivants : sur le côté nord de la rue du Prince-Édouard, un vaste immeuble de quatre étages contenant la manufacture de peinture Sico, le garage Morisset, et l’entrepôt de la maison C. Robitaille Enrg. Sur le côté est de la rue Saint-Anselme, à l’encoignure de la rue Prince-Édouard, une maison de deux étages également, presque entièrement détruite. […] De gros dommages ont été causé aux immeubles environnants. […] Les pertes sont très élevées [en particulier] dans le cas des deux garages Morisset qui renfermaient un grand nombre d’automobiles et de l’entrepôt de meubles de la maison C. Robitaille Enrg. Le feu origina, dit-on, dans l’ancienne manufacture Pion qui renfermait la manufacture de peinture Sico, l’entrepôt Robitaille et le garage Morisset & Frères. […] On ne compte pas le nombre de gens sur les rues Prince-Édouard, Caron, Saint-Anselme et des Commissaires qui ont déménagé leurs effets par crainte que l’incendie ne ravagea leurs maisons. […]

Ce brasier a éclaté au cours d’une vague de froid historique, « la plus longue et la plus terrible en décembre depuis 1838 », avec « des maximums de 20 sous zéro [- 29 °C] depuis deux jours », lit-on dans cette même édition du 21 décembre 1942.

Trois incendies majeurs en moins de 24 heures

Le lendemain, toujours en page 3 de L’action catholique, l’article « Six magasins détruits par le feu dans Saint-Roch » décrit deux autres sinistres destructeurs qui se sont déclarés à moins de 24 heures d’intervalle de la conflagration de la rue du Prince-Édouard.

L’eau gelait en tombant, et les boyaux étaient très difficiles à manoeuvrer. […] On estime qu’une trentaine de pompiers ont été blessés plus ou moins sérieusement au cours de la dure journée d’hier. […]

Le premier sinistre a eu lieu sur la côte d’Abraham (photo ci-contre tirée de l’article).

[L’incendie] a originé à la teinturerie « Capitol », à 113 côte d’Abraham. […] Les flammes gagnèrent les étages supérieurs puis la maison voisine qui abritait les bureaux de la Cie du Marbre et de Tuile, le magasin de la Balance Nationale, Enr., et les logements aux étages supérieurs. […]

Enfin, au matin du 22 décembre, au coin des rues Saint-Joseph et de l’Église, l’autre incendie a consumé « quatre immeubles, comprenant six magasins, des bureaux, un salon de coiffure, et un logement ».

Les pertes sont très élevées. Même si la superficie des édifices détruits n’est pas aussi grande que celle des bâtisses ravagées par le feu hier matin à Jacques-Cartier. […] On dit que le magasin Alain renfermait pour une valeur d’environ $ 200,000 en fourrures. […]

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo en vedette, les images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série :
 Décorations de Noël.