Plenty Humanwear : culture inspirante, inspirée de tous | 30 août 2018 | Article par Ann-Sophie Harvey

L’équipe de Plenty Humanwear

Crédit photo: Plenty Humanwear

Plenty Humanwear : culture inspirante, inspirée de tous

En 2008, deux amis de snowboard se lançaient les deux pieds dans le vide dans le monde créatif de la mode. Naïfs, pleins d’ambition et surtout déterminés, Pierre-Nicolas Lessard et Gregory Desjardins ne se doutaient pas de l’humble succès qu’ils récolteraient aujourd’hui, à l’aube de célébrer le 10e anniversaire de Plenty Humanwear. Retour sur une rencontre humaine et enrichissante avec Pierre-Nicolas Lessard, cofondateur, et Catherine Bernier, stratège créative et durable.

Le surf, la planche à roulettes et le surf des neiges sont à l’origine de Plenty Humanwear; ces sports enracinent l’identité de la marque, rappelant une culture alternative qui, à l’époque, n’était pas aussi populaire qu’aujourd’hui, raconte Pierre-Nicolas Lessard. L’ambition : développer des vêtements dits fashion function, un vêtement utile de la ville à la montagne, avec des pièces versatiles et polyvalentes.

L’humain et la communauté de l’avant

Le succès des dernières années de Plenty Humanwear ne repose pourtant pas uniquement sur l’avant-garde de ses coupes et la qualité de ses vêtements, mais aussi sur sa manière unique de commercialiser la marque. Ce que ses artisans ont fait de différent ? Toujours mettre l’humain de l’avant.

En témoigne l’expression humanwear, substituée à celle de clothing. « On aime présenter des personnes du passé qui ont fait des choses incroyables avant nous. On met de l’avant les gens qui vont influencer le futur aussi », explique Pierre-Nicolas. Le slogan Inspired by all, au coeur de la culture de Plenty, prend ainsi tout son sens, car tout le monde, à sa manière, inspire l’équipe. « C’est ça qui régit notre brand », avoue l’entrepreneur.

L’appel à Let your garment talk est aussi une belle représentation de la culture Plenty, en incitant les gens à partager sur les réseaux sociaux la façon dont ils portent les vêtements. Une communauté s’est créée de cette manière et vient lever la barrière entre la marque et ses clients, pour plus de transparence.

« On s’inspire vraiment des gens pour créer les vêtements, ça nous donne un guide pour faire de meilleurs designs », précise Catherine Bernier.

Le but de ce mouvement est également de devenir la première marque dont le tiers du contenu est créé par la communauté. Un beau défi qui prouve à nouveau que le meilleur moyen de faire parler de soi est le bouche-à-oreille.

Produit local zéro déchet

Dans les débuts de Plenty Humanwear, la production était entièrement locale – une grande fierté pour les deux entrepreneurs, alors que la mère de Gregory Desjardins, patronniste de profession, réalisait tous les patrons. Cette étiquette leur servait bien, mais la recherche d’une alternative finit par s’imposer afin de survivre dans le marché. C’est ainsi que 70% de la production a été expatriée en Chine.

Aujourd’hui, alors que l’entreprise est rentable, l’objectif est de ramener 50% de la production au Canada d’ici 5 à 10 ans. Des raisons économiques, mais aussi environnementales motivent cette ambition. Pour l’équipe, la production locale est notamment plus favorable au mouvement zéro déchet auquel elle aspire.

Bien sûr, avouera Pierre-Nicolas, il est impossible d’en arriver à un produit zéro émission dans l’industrie du vêtement. Par contre, de créer quelque chose d’écoénergétique et de durable en appliquant la formule « acheter moins, acheter mieux », l’entreprise y croit fermement. Repartir à zéro et évaluer la possibilité de centraliser les tâches dans une usine au Québec pourrait même faire l’objet d’un projet pilote unique au Québec que bâtirait Plenty Humanwear.

Laisser une trace

Conscientiser les gens à la durabilité et à l’environnement responsable est d’ailleurs l’une des grandes priorités pour Catherine, qui travaille à ce que la marque s’associe à des causes et collabore avec des artistes et des communautés qui font la différence. À la tête d’une entreprise dans le textile liée à des sports de plein air, l’équipe de Plenty est particulièrement sensible aux questions environnementales, se préoccupant notamment de la souillure des eaux que l’industrie du textile importe. La compagnie participera d’ailleurs à la campagne de la Fondation David Suzuki pour la protection des océans.

Bien que les tendances slow life soient de plus en plus valorisées dans les grands centres, les modèles d’affaires basés sur des valeurs humaines, sociales et environnementales comme celui de Plenty tendent à se faire rares. On dit souvent que la clé du succès se trouve dans la simplicité, et ça, Plenty paraît l’avoir compris.

Plenty Humanwear
280, rue Arago Est
418 914-3408