Jamboree 2018 : mission accomplie pour Blouin et Parrot | 23 mars 2018 | Article par Céline Fabriès

Laurie Blouin

Crédit photo: Céline Fsbriès

Jamboree 2018 : mission accomplie pour Blouin et Parrot

Les deux médaillés de slopestyle aux Jeux olympiques de Pyeongchang Laurie Blouin et Max Parrot ont répondu aux attentes devant leur public en se qualifiant vendredi pour la finale du big air au Jamboree de Québec.

Laurie Blouin, qui révélait il y a quelques jours se mettre de la pression, a parfaitement maîtrisé son premier saut devant les siens avec un score de 72,50.

« J’ai bien géré ça, je suis fière de moi, j’ai eu du plaisir », a souligné l’athlète de Stoneham, qui n’a pas eu besoin de livrer un gros saut pour se qualifier lors de la seconde vague. « Je n’ai pas fait ma plus grosse manoeuvre, je vais garder ça pour la finale », a-t-elle expliqué.

Blessée à une fesse depuis un entraînement en Corée, Laurie Blouin se sent de mieux en mieux, même si elle n’est pas encore guérie. Lors de son second saut, le snowboardeuse s’est fait une petite frayeur en tombant, mais plus de peur que mal. « Je vais être un peu rackée ce soir, je fais de la physio tous les jours, je mets toutes les chances de mon côté », a avoué Laurie Blouin.

Une autre Québécoise accompagnera Laurie Blouin en finale. Marguerite Sweeney, 17 ans, s’est qualifiée pour la première fois de sa jeune carrière pour une finale de Coupe du monde senior en prenant la dernière place qualificative lors de son second saut avec un score de 55,75.

« Je ne m’y attendais vraiment pas. Au début de la semaine, je me gardais toujours une réserve au cas ou que ce soit trop dangereux ou que je ne réussisse pas, mais je ne pensais vraiment pas me rendre en finale dans une Coupe du monde sur la fin de mon année », s’est réjouie la jeune athlète, qui étudie à l’école secondaire Cardinal-Roy.

Marguerite Sweeney participe pour la troisième fois seulement à une Coupe du monde senior et elle ne s’attend pas à remporter le big air. Philosophe, elle espère surtout prendre de l’expérience auprès des vétérantes. « J’ai juste pratiqué un côté de spin, mais en finale, il faut en faire deux. Je vais avoir du fun. Le pire qui puisse m’arriver, c’est que je sois sixième », a confié l’athlète de Portneuf, dont l’objectif est d’intégrer l’équipe canadienne pour les JO en 2022 au Japon.

Terminer la saison sur une bonne note

En l’absence du champion olympique du big air, Sébastien Toutant, tous les yeux seront tournés samedi vers le Québécois Max Parrot, médaillé d’argent en slopestyle en Corée et champion en titre du big air aux X Games. L’athlète de Bromont s’est classé troisième des qualifications avec un score de 88.00 réalisé lors de son premier saut.

Max Parrot s’est dit confiant de réaliser un très bon résultat samedi. « Le saut est super bien construit et il permet d’accomplir des sauts qui sont difficiles », a mentionné Max Parrot. « J’ai eu de très bonnes pratiques avant-hier, j’ai déjà fait les tricks que j’ai en tête pour la finale », a ajouté le snowboarder qui avait remporté le big air de Québec en 2016.

Le médaillé olympique a été devancé par un autre Québécois, Antoine Truchon, qui a réalisé un très bon premier saut lui valant un score de 90,00 par les juges. Malgré son résultat aujourd’hui, Antoine Truchon n’a aucune attente pour la finale, et la pression du public ne le dérange guère.

« Je vais plus en compétition pour moi. Je veux juste partir d’ici en étant fier de ce que j’ai fait en sachant que j’ai fait de mon mieux », a expliqué l’athlète de Saint-Adèle qui a remporté l’épreuve en 2012. « Ça permet aux gens de voir c’est quoi le snowboard, ça a évolué depuis plusieurs années, c’est devenu une discipline. »

Un troisième Québécois, Francis Jobin, accompagnera Max Parrot et Antoine Truchon en finale. Les skieurs s’élanceront en premier samedi après-midi à partir de 16 h. La finale de snowboard du Jamboree de Québec commencera à 20 h.

À lire aussi : Jamboree 2018 : une première journée peu prolifique pour les Québécois.