Identité et rapport à l’autre : bienvenue à La Bordée 2018-2019! | 24 avril 2018 | Article par Valériane Cossette

Identité et rapport à l’autre : bienvenue à La Bordée 2018-2019!

Ça y est, la programmation 2018-2019 de notre théâtre de quartier – La Bordée, pour les pas sûr.e.s – est enfin dévoilée. Et, parole d’amatrice, elle promet!

Pour sa deuxième saison, Michel Nadeau suit toujours sa devise de la première : diversité, relève. Il s’inspire aussi de l’actualité pour y puiser les thèmes de la question identitaire et de notre rapport à l’autre :

« “Qui sommes-nous ?” C’est la question que posent les pièces de la saison, avec l’amour à la clef. Est-ce l’autre, notre amour, qui nous dira qui nous sommes? D’ailleurs, qui aimons-nous? Cet homme, cette femme ou cet être humain, au-delà du genre? Notre langue, notre culture, notre croyance, nous définissent- elles ? Ou nous aliènent-elles? C’est la réflexion à laquelle je convie le public de Québec, en compagnie d’auteurs brillants, drôles, profonds et engagés dans l’aventure humaine. »

La réunification des deux Corées
Crédit photo: Guillaume Simoneau

La réunification des deux Corées 

Pour ouvrir la saison, Michel Nadeau met en scène un texte de Joël Pommerat : La réunification des deux Corées. Du 18 septembre au 13 octobre 2018.

Propos

Amants, amis, couples mariés ou adultères, anciennes histoires ou relations passagères. Histoires d’amour et, surtout, de manque d’amour. En une mosaïque d’une vingtaine de tableaux, La réunification des deux Corées brosse tout autant de portraits de ce qui anime et déchire nos vies, et nous donne ce précieux sentiment d’exister.

Distribution

Ann-Sophie Archer, Emmanuel Bédard, Normand Bissonnette, Gabriel Fournier, Valérie Laroche, Véronika Makdissi-Warren, Olivier Normand, Sophie Thibeault et Alexandrine Warren.

Mon avis

Une distribution qui crée chez moi beaucoup d’attentes. Le texte aussi : j’aime les pièces (ou autres histoires) écrites en tableaux. Et J’ai bien hâte de voir la mise en scène de celui qui vient de présenter Lucky Lady à La Bordée.

The Dragonfly of Chicoutimi
Crédit photo: Guillaume Simoneau

The Dragonfly of Chicoutimi

Pour la deuxième pièce de la saison, on pourra voir la fameuse pièce The Dragonfly of Chicoutimi de l’auteur Larry Tremblay mise en scène par Patric Saucier. Du 30 octobre au 24 novembre 2018.

Propos

À la suite d’un traumatisme, Gaston Talbot perd la parole. Après de nombreuses années, il se réveille… mais ne parle plus qu’anglais. Commence alors le récit de son enfance pour tenter de comprendre ce qui lui est arrivé. Et qui il est.

Dans cette pièce, l’auteur explore le thème de l’identité comme personne ne l’avait fait avant lui, en écrivant une pièce en français… avec des mots anglais !

Distribution

Jack Robitaille et Sarah Villeneuve-Desjardins

Mon avis

J’ai hâte d’entendre ce texte sur scène! De le voir jouer par la sensibilité de Sarah Villeneuve-Desjardins –  que vous avez pu voir cette saison entre autres dans le rôle de Jeanne dans Incendies au Trident. Sans oublier la profondeur de Jack Robitaille. Ça sera une pièce à ne pas manquer.

Rotterdam
Crédit photo: Guillaume Simoneau

Rotterdam

Du 15 janvier au 9 février 2019, la troisième pièce de la saison sera un texte de l’auteur britannique Jon Brittain traduit et mis en scène par Édith Patenaude : Rotterdam.

Propos

Alice vit avec Fiona depuis sept ans. La veille du Nouvel An, elle décide de sortir du placard et de l’annoncer à ses parents. Mais avant d’envoyer son courriel, Fiona tient à lui annoncer quelque chose à son tour : elle veut devenir un homme…

Quand on aime quelqu’un, aime-t-on son genre ou sa personne? Notre identité profonde se confond-elle avec notre sexe? Ce sont les questions importantes et actuelles que pose Rotterdam, cette comédie douce-amère, intelligente et sensible, qui a fait mouche partout où elle a été jouée.

Distribution

Charles-Étienne Beaulne, Ariane Côté Lavoie, Marie-Hélène Gendreau et Pascale Renaud- Hébert.

Mon avis

Ici, c’est la mise en scène qui me donne de grandes attentes. J’ai hâte de voir ce que fera Édith Patenaude de ce texte. Et le sujet risque de toucher, de nous remettre en question, de nous faire réfléchir. J’ai hâte de voir sa vision.

Sauver des vies
Crédit photo: Guillaume Simoneau

Sauver des vies

Pour terminer l’hiver et amener le printemps, une coproduction avec le Collectif du vestiaire sur un texte et une mise en scène de Pascale Renaud-Hébert : Sauver des vies. La pièce sera présentée du 26 février au 23 mars.

Propos

Muriel, 48 ans, et Maude, mi-vingtaine, sont toutes deux atteintes d’une grave maladie. La première ferme les yeux et fait comme si de rien n’était pour « préserver » ses fils; la seconde les garde grands ouverts et fonce dans la vie avec l’énergie de la révolte, entraînant son amoureux dans le vertige de la lucidité.

Sauver des vies est une pièce lumineuse, pleine d’humanité, d’humour et de tendresse. C’est aussi un magnifique chant d’amour envers ceux qui sont aux prises avec les épreuves de la maladie.

Distribution

Maxime Beauregard-Martin, Vincent Champoux, Ariel Charest, Samuel Corbeil, Sophie Dion et Marc-Antoine Marceau.

Mon avis

Pascale Renaud-Hébert est une auteure de la relève qui a beaucoup d’avenir, et j’ai hâte de voir cette pièce. Le sujet risque d’être touchant, surtout pour ceux qui ont vécu la maladie, la leur ou celle d’un proche.

Christine la reine garçon
Crédit photo: Guillaume Simoneau

Christine, la reine-garçon

Pour terminer la saison en beauté, Michel Nadeau a choisi un texte de Michel Marc Bouchard mis en scène par nulle autre que Marie-Josée Bastien. Christine, la reine-garçon sera présentée du 16 avril au 11 mai 2019.

Propos

Suède, 1649. La reine Christine, anticonformiste et avant-gardiste, invite le philosophe René Descartes pour tenter de comprendre le sentiment amoureux qui la tenaille à la lumière de la raison. Elle découvre qu’elle n’est amoureuse que d’une seule chose : son libre arbitre.

Sur fond de réflexion philosophique, d’intrigue politique et d’histoire d’amour, l’auteur pose l’une des questions les plus préoccupantes de notre société par les temps qui courent : entre les aspirations individuelles et le bien commun, que choisir?

Distribution

Ariane Bellavance-Fafard, Frédérique Bradet, Jean-Michel Déry, Érika Gagnon, Eliot Laprise, Simon Lepage, Marianne Marceau, Vincent Michaud, Réjean Vallée et un autre comédien.

Mon avis

Je suis une grande fan de Marie-Josée Bastien, que ce soit pour son jeu ou ses mises en scène. Elle m’a secouée cette année avec Incendies. J’ai hâte de voir ce qu’elle fera de ce texte d’un autre de nos grands auteurs de théâtre.

Les pièces invitées

En plus de ses cinq productions, La Bordée recevra pour la saison 2018-2019 trois pièces invitées.

Comment je suis devenu musulman
Crédit photo: Isabelle Jetté

Comment je suis devenu musulman

La première raconte l’histoire d’un mariage des cultures, dans tous les sens du terme. Jean-François et Mariam attendent un bébé. Ils sont tous les deux Québécois. Lui, catholique non pratiquant et athée. Elle, musulmane non pratiquante, d’origine marocaine. Apprenant cette nouvelle, les parents de la jeune femme désirent que les amoureux se marient sur-le-champ. Le jeune homme acceptera-t-il de se convertir à l’islam ? De renier le fait qu’il ne croit en rien ? Lui qui vient d’apprendre que les jours de sa mère sont comptés.

Texte et mise en scène de Simon Boudreault. La pièce sera présentée du 27 novembre au 8 décembre.

Beu-Bye 2018

Encore une fois pour terminer l’année, La Bordée recevra durant le temps des fêtes la revue de fin d’année du Collectif du Temps qui s’arrête. Pour ce cinquième anniversaire, le metteur en scène Lucien Ratio et sa gang nous feront sans aucun doute encore rire.

Le Beu-Bye 2018 sera présenté du 14 au 29 décembre 2018.

Des promesses, des promesses
Crédit photo: Rolline Laporte

Des promesses, des promesses

Cette pièce présentée du 26 mars au 5 avril 2019 est un solo, où seule sur scène, la comédienne Micheline Bernard livre l’histoire de Miss Brodie.

Miss Brodie a derrière elle une carrière d’enseignante marquée par quelques coups d’éclat. Après avoir pris sa retraite, elle reprend du service, le temps d’une suppléance dans une école primaire de Londres. Dans cette classe dont personne ne veut, une jeune élève somalienne refuse de parler. Liées par les secrets qu’elles portent toutes les deux, la fillette et l’enseignante tisseront un lien des plus forts, au-delà des mots et de la bêtise humaine.

Bien reçue en 2016 à Montréal, Des promesses, des promesses sera présentée pour la première fois à Québec. Micheline Bernard, a mérité pour son interprétation de Miss Brodie le Prix de la critique 2017.

Ce texte de Douglas Maxwell traduit par Maryse Warda sera mis en scène par Denis Bernard.

Nouveautés et soirées bordéliques

Bonne nouvelle : les soirées bordéliques qui servent à financer les compagnies de théâtre émergentes seront de retour pour une quatrième année :

  • Samedi 29 septembre 2018 – Les Bambines (Maude Boutin St-Pierre et Érika Hagen-Veilleux)
  • Vendredi 16 novembre 2018 – Mon père est mort (Catherine Côté)
  • Samedi 26 janvier 2019 – La Trâlée (Nadia Girard Eddahia)
  • Samedi 9 mars 2019 – Nous sommes ici, en collaboration avec le Collectif Wolf (Vincent Legault)
  • Samedi 27 avril 2019 – Collectif Cognac (Lauren Hartley)

On aura aussi droit à deux nouveautés. Pour la première, en octobre, La Bordée s’associera à la compagnie Noctura, le temps d’une fin de semaine, pour proposer une expérience immersive et interactive dans laquelle théâtre et arts numériques s’uniront pour un parcours mémorable.

La deuxième verra arriver des artistes en résidence, dont l’auteure Pascale Renaud-Hébert pour l’écriture de sa prochaine pièce. La Bordée accompagnera aussi l’auteure et metteure en scène Véronique Côté pour une création que lui a commandée Michel Nadeau.

Voilà une saison qui promet! Je pense qu’il y aura du bon théâtre à compter de septembre sur Saint-Joseph. J’y serai. Et vous?

Théâtre La Bordée
315, rue Saint-Joseph Est
418 694-9721