De jeunes artistes investissent la Marina Saint-Roch | 26 avril 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

De jeunes artistes investissent la Marina Saint-Roch

Malgré la pluie froide printanière, huit étudiants du cours Art et espaces communs de l’École d’art de l’Université Laval ont investi la Marina Saint-Roch, mercredi soir, pour offrir des performances artistiques à une trentaine de spectateurs.

Mathieu Bouchard, Besma Boukhri, Philip Després, Mikis Allyson Jean-Hébert, Vincent Labonté, William Légaré, Noémi Otis et Thomas Tremblay ont voulu imprégner ce lieu en attendant le retour des chaudes journées d’été, sous l’égide de la professeure Julie Faubert.

« J’ai décidé de faire une intervention publique avec les étudiants en première année du baccalauréat en art de l’Université Laval. Dans leur performance, ils doivent apprendre à vivre dans l’espace public et à respecter les règles. On a choisi la Marina Saint-Roch pour la diversité des espaces, les paliers et les points de vue différents », explique Mme Faubert.

Objets gonflables et coureurs

En guise de clin d’oeil aux activités aquatiques et à l’animation qui en découle pendant la période estivale, Philip Després a décidé de coller sur lui des objets gonflables tels que ballons de fête, ballons de plage et chaise gonflable de piscine. « Je voulais repousser les limites de mon corps en ajoutant du volume, trouver une nouvelle manière de me déplacer dans l’espace. Ma performance inclut une partie improvisée, où je me laisse guider notamment par le public », dit-il.

De son côté, Thomas Tremblay s’est servi d’un groupe de coureurs volontaires pour former des formes géométriques pendant leur course, sans avoir la possibilité de communiquer entre eux. « On voit souvent des coureurs dans le coin, mais le geste répétitif de créer des formes et de créer en quelque sorte une sculpture vivante et en mouvement, dans un dialogue muet, ça devient inusité », commente-t-il.