Le parc de la Jeunesse prendra-t-il le nom de Gilles Lamontagne ? | 8 juin 2017 | Article par Suzie Genest

Crédit photo : Georges Sheehy

Le parc de la Jeunesse prendra-t-il le nom de Gilles Lamontagne ?

Une consultation publique s’annonce jeudi prochain, le 15 juin, sur la proposition de renommer le parc de la Jeunesse à la mémoire de l’ancien maire de Québec Gilles Lamontagne, décédé le 14 juin 2016.

C’est lors de l‘assemblée de juin du conseil de quartier de Saint-Roch qu’aura lieu cette consultation publique. Consulté sur une proposition pour honorer la mémoire de Gilles Lamontagne par un changement de dénomination, le Comité de toponymie a retenu le parc de la Jeunesse « car il symbolise les mesures prises par le maire Lamontagne pour dépolluer la rivière Saint-Charles et municipaliser les loisirs », peut-on lire sur l’annonce. Le maire Régis Labeaume a indiqué :

Situé près de la rivière Saint-Charles, le parc de la Jeunesse est un lieu significatif pour rendre hommage à ce grand homme politique. Pendant ses 12 années à la tête de Québec, M. Lamontagne a renaturalisé cette rivière polluée, autrefois égout à ciel ouvert. Il a érigé un barrage afin de stabiliser le niveau de l’eau, retiré les rails de chemins de fer à proximité et détruit les bâtiments abandonnés. En fait, il a redonné aux citoyens leur accès à la rivière.

L’accord de la famille de l’ancien maire a été obtenu et, comme le veut le règlement, la proposition toponymique intervient un an après son décès.

Militaire, pilote d’avion de la Royal Canadian Air Force (Aviation royale du Canada) pendant la Seconde Guerre mondiale et fait prisonnier de guerre, Gilles Lamontagne a été maire de Québec de 1965 à 1977. Les développements urbains réalisés sous son règne, salués par les uns comme des exemples de modernité, ont aussi soulevé la critique de détracteurs, notamment concernant le mail Saint-Roch et la « bétonnisation » aux abords de la rivière Saint-Charles.

Après la mairie de Québec avec le Progrès civique, Gilles Lamontagne a rejoint le cabinet des ministres fédéraux sous le gouvernement libéral de Pierre-Elliott Trudeau, puis a été lieutenant-gouverneur du Québec de 1984 à 1990. En 1991, il été nommé Officier de l’Ordre du Canada, puis Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2001 et Chevalier de la Légion d’honneur en 2012. Il était âgé de 97 ans lors de son décès subit le 14 juin 2016.

La consultation publique a lieu le 15 juin à 19 h à l’École nationale d’administration publique (Énap).