<em>Monsaintroch</em> rencontre Laurence, sa 5555e abonnée | 1 novembre 2017 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Monsaintroch rencontre Laurence, sa 5555e abonnée

La semaine dernière, une 5555e personne cliquait « J’aime » sur la page Facebook de Monsaintroch. Quel beau prétexte pour pallier le rendez-vous manqué avec notre 5000e abonné!

Plus tôt en 2017 nous arrivait un 5000e clic, par nul autre que le frère de notre collaborateur Dominic Champagne. Malgré ce lien privilégié, l’entrevue avec le fort occupé père de famille et entrepreneur n’a pu aboutir.

Le hasard arrive rarement seul dans Saint-Roch; parfois, il arrive avec Dominic. Ça ne s’invente pas : notre 5555e abonnée nous a donné rendez-vous la semaine dernière à son lieu de travail, au restaurant que venait de visiter notre collaborateur! Ce n’est toutefois pas ce qui a amené Laurence Taschereau sur notre page.

Qui es-tu, Laurence Taschereau?

Originellement, je viens de la Rive-Sud. J’ai emménagé dans Saint-Roch il y a un an et demi environ, je suis encore une nouvelle du quartier! J’ai 24 ans, je suis serveuse à temps plein, et étudiante sommelière en devenir.

Je travaille au Nhà Tôi, mais aussi au Pied Bleu dans Saint-Sauveur. Je sortais déjà un peu dans le quartier avant, puis je suis venue habiter ici et je suis tombée en amour avec le lieu! Il y a tellement d’événements culturels ! Tous les soirs, il y a quelque chose! C’est un peu pour ça que j’ai « liké »…

… la page de Monsaintroch ?

Oui. Une amie, avec qui je parle souvent des événements et des choses que je veux voir, m’a dit : « Voyons, comment ça, tu connais tous ces événements-là? Vas-tu sur les pages de Monsaintroch et Monlimoilou? » J’ai dit : ben non… et je suis allée cliquer!

À part les événements culturels, qu’aimes-tu dans le quartier?

Tout se fait à pied! Moi, je viens de la Rive-Sud, il me fallait une auto pour aller au travail, pour visiter mes amis, pour sortir… Ici, je ne suis jamais dans le traffic, peu importe à quelle heure! Je peux marcher, écouter ma musique, et je vais me promener avec mon chien.

Je trouve ça beau aussi que, dans ce quartier où il y a les tours à bureaux, les gens d’affaires, les restaurants, il y ait encore le côté authentique des gens qui vivent ici.

Y a-t-il quelque chose qui te plaît moins, ou qui manque selon toi dans Saint-Roch ?

Plus de places accessibles aux chiens! Des restos et bibliothèques où on peut entrer avec nos chiens… Et plus d’art de rue! À Melbourne, il y en a partout. On a beaucoup d’artistes de rue ici, et à Québec, c’est encore plus compliqué qu’à Montréal. Moi, je laisserais l’art de rue aller, je suis sûre que ça donnerait de beaux résultats !

Curieuse de l’histoire de Saint-Roch et Saint-Sauveur, Laurence compte aussi en apprendre davantage sur le passé de nos quartiers, découvrir comment ils se sont développés. Et elle s’intéresse au verdissement urbain… Parions qu’elle revisitera encore les pages de Monquartier!