La programmation 2017-2018 de La Bordée : un renouveau

Fanny Britt

La semaine dernière avait lieu le lancement de la programmation de La Bordée pour la saison 2017-2018. La première du nouveau directeur artistique Michel Nadeau.

D’abord, je tiens à dire qu’avec son arrivée, Michel Nadeau insuffle au théâtre de la Basse-Ville un vent de fraîcheur, mais aussi une inspiration portée sur la relève et la bienveillance. La bienveillance est le thème qui a guidé les choix du directeur artistique pour cette saison. Une saison qu’il veut empreinte du quartier Saint-Roch et de la mission première de La Bordée, c’est-à-dire offrir un théâtre populaire et accessible. Le tout, en mettant l’accent sur la création, les textes québécois et contemporains, en mettant de l’avant la relève et en incluant les minorités, ceux qui ont choisi Québec comme nouveau foyer.

Sensibilités, humour, réalités

La saison s’ouvrira avec la pièce Bienveillance de Fanny Britt mise en scène par Marie-Hélène Gaudreault. Un avocat joué par Christian Michaud doit choisir entre son ami d’enfance  et son client, une compagnie d’ambulance poursuivie par l’ami suivant la mort de son petit garçon. Du 12 septembre au 7 octobre 2017.chsldDans CHSLD ou Centre d’humble survivants légèrement détraqués, l’auteure Véronika Makdissi-Warren, sous des allures clownesques, nous fera découvrir les habitants d’un CHSLD. Du 24 octobre au 18 novembre 2017.Une production invitée, J’aime Hydro, viendra clore 2017. Pièce documentaire, elle raconte et met en scène la quête de l’auteure Christine Beaulieu afin de comprendre la relation amour/haine des Québécois avec Hydro-Québec. Du 28 novembre au 9 décembre 2017. À noter : la pièce dure 4 heures (avec entracte).Pour le temps des fêtes, le Beu-Bye revient avec sa revue de l’année 2017. Du 15 au 30 décembre 2017.

Un théâtre ouvert et accessible

Pièce qui a eu un bon succès lors de la saison 2015-2016 de Premier Acte, Mme. G se produira maintenant sur les planches de La Bordée. Sous la plume et la direction (et le jeu) de Maxime Beauregard-Martin, découvrez le personnage légendaire de madame Thérèse, tenancière du bar la Grande Hermine. Du 16 janvier au 10 février 2018.Une bête sur la lune raconte l’histoire d’un couple de réfugiés arméniens venu s’installer à Milwaukee en 1921 après le génocide de son peuple en Turquie. Une pièce de l’auteur Richard Kalinoski (traduite par Daniel Loayza), adaptée et mise en scène par Amélie Bergeron. Du 27 février au 24 mars 2018.Et pour terminer la saison en beauté et en rires, les mots et la comédie de Jean-Marc Dalpé mis en scène par Patric Saucier : Lucky LadyUne histoire de mauvais choix, de pari et de courses de chevaux qui peut bien ou mal finir… Du 10 avril au 5 mai 2018.À noter que La Bordée accueillera les dimanches 4, 11 et 18 mars 2018 Je suis nous, vous êtes je, un projet de Jacques Lessard autour de la poésie de Jean Cocteau.Une saison qui promet, à l’image du nouveau directeur qui, en plus de la programmation, a mis en branle une foule de projets et activités parallèles : mentorat pour scénographes, résidences, jeunes ambassadeurs, expositions, soirées bordéliques… Bref, un théâtre ouvert et accessible.