Édifice Le Cartier : nouveau visage et clin d’oeil aux origines | 29 octobre 2017 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Coarchitecture

Édifice Le Cartier : nouveau visage et clin d’oeil aux origines

Une fois débarrassé de sa sombre enveloppe en décembre, Le Cartier, un édifice remarquable de l’architecture commerciale de Saint-Roch affichera une toute autre allure.

C’est à la firme Coarchitecture que Kevlar, le propriétaire de l’ancien magasin Pollack, a confié la revitalisation des façades de l’imposant immeuble de 200 000 pi2, amorcée en mai dernier dans le quadrilatère délimité par le boulevard Charest Est, la rue du Pont, la rue Saint-Joseph Est et la rue Octave.

Dans la continuité du projet d’origine

Une page du site web des architectes affiche plusieurs visuels et met en contexte leur réalisation :

Ce bâtiment, témoin et acteur de l’âge d’or des grands magasins du quartier Saint-Roch, possède un intérêt patrimonial indéniable tant par son architecture que par son rôle récent dans la revitalisation du quartier. […] L’enveloppe se compose principalement d’une façade ventilée en grès cérame visant l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment tout en respectant l’apparence minérale et l’aspect modulaire de la brique. Les tons originaux s’apparentant à la brique américaine, propre à Saint-Roch et aux constructions de cette époque, sont également repris. […] À l’angle de la rue du Pont et du boulevard Charest, le volume d’origine est réinterprété grâce à une peau de panneaux d’aluminium pliés évoquant les étoffes et tissus qui ont fait la renommée du magasin Pollack.

Vous souvenez-vous de Place Cartier ?

Comme souligné sur le site de la Ville de Québec, l’épopée du célèbre magasin de Maurice Pollack a pris fin en 1978, soit 27 ans après son inauguration.

Au début des années 1980, en continuité du mail Saint-Roch, un autre mini-mail a été aménagé dans l’immeuble en partie désaffecté. Place Cartier regroupait au rez-de-chaussée diverses boutiques. Son aire de restauration rapide au sous-sol comprenait notamment un comptoir de mets asiatiques. Ce petit centre commercial a disparu lors d’une nouvelle rénovation de l’édifice en 2001, c’est-à-dire six ans avant la démolition du second segment du toit de la rue Saint-Joseph Est. Le dernier restaurant de l’édifice Le CartierRapide Smoked Meat, a fermé ses portes en 2012.

Tirée des Archives de la Ville, la photo ci-contre illustre l’entrée côté mail de l’ex-Place Cartier en avril 1984, près de l’actuel Escomptes Lecompte, principal locataire commercial du rez-de-chaussée.