Colorée, rafraîchie, animée : la Marina Saint-Roch se dévoile | 25 juin 2017 | Article par Jessica Lebbe

La Marina Saint-Roch est l’un des secteurs choisis par la Ville de Québec pour être revitalisé par une place éphémère. Crédit photo : Jessica Lebbe.

Colorée, rafraîchie, animée : la Marina Saint-Roch se dévoile

La Marina Saint-Roch a bénéficié d’une réelle cure de jouvence et dévoilé ses nouveaux aménagements transitoires samedi. Carrés de sable, terrains de pétanque, balançoires, jardins et aires de détente, point d’observation de la faune, bar et même espace spectacles, le tout bordé par la rivière Saint-Charles, dans des installations en bois. Pas de doute, parmi les neuf places publiques éphémères annoncées pour cet été, c’est l’Espace collectif Marina Saint-Roch qui respire le plus la fraîcheur.

Fini le décor entièrement bétonné de la Marina. L’organisme La Pépinière a travaillé au réaménagement avec des citoyens et cinq équipes de création choisies pour réaliser quatre différentes aires : Packsac; Marie-Pier Lemieux et Geneviève Labrecque; Étienne Bernier architecte – Hatem + D; Marc-Antoine Juneau, Maude Beaupré et Jérémie Parent. Leurs aires, Le Jardin suspendu, La jetée, L’espace pique-nique et La promenade ludique, métamorphosent en îlot de fraîcheur coloré et verdoyant ce secteur, qui était un peu délaissé malgré la piscine.

Les familles y trouveront leur compte en emmenant les enfants jouer aux carrés de sable ou en profitant tous les samedis matins des jouets et des bricolages de la Joujouthèque Basse-Ville, et d’autres animations chaque semaine. Ceux qui viennent pour se détendre peuvent choisir un hamac face à la rivière ou un transat, les pieds dans le sable. Toutes les installations sont tournées face à la rivière, pour mieux la contempler.

Les abords de la piscine ont aussi été aménagés avec des aires de repos plus conviviales et colorées.

Une offre musicale et culinaire bonifiée

Les mélomanes seront comblés le samedi avec une programmation déjà bien remplie de spectacles et de DJs tout l’été. Meggie Lennon, membre du groupe Abrdeen, était de passage à l’inauguration :

C’est une chance pour les artistes de pouvoir jouer dans un endroit aussi agréable. L’été, si on n’est pas programmé dans un festival, c’est difficile de jouer à Québec, alors c’est cool que les places éphémères prennent ce mandat.

De son côté, Michelle Paradis, résidente du quartier, apprécie qu’il y ait « enfin » des chaises et des tables pour manger, « ce qui manquait jusqu’ici dans le secteur ».

Ça me plaît beaucoup, mais cela fait longtemps que la Ville aurait dû faire un tel aménagement, tout comme autoriser la présence des camions de cuisine de rue d’ailleurs. Le fait que les élections municipales approchent doit y être pour quelque chose.


En plus du bar ouvert tous les samedis, les camions de rue sont à l’entrée de la place éphémère pour proposer une offre alimentaire aux visiteurs. L’Espace collectif Marina Saint-Roch est accessible gratuitement tous les jours de l’été jusqu’au 3 septembre et une variété d’activités y auront lieu, avec divers collaborateurs locaux.

Des élus conquis lors de l’inauguration

« On a créé un monstre », a clamé le maire Régis Labeaume lors de l’inauguration samedi après-midi.

Tout le monde veut sa place éphémère à Québec ! Il y en a neuf cet été partout en ville, ce qui représente 700 000 $ à 800 000 $ d’investissement. On veut multiplier ces lieux de rencontres, car les gens les fréquentent abondement.


Profitant de l’engouement citoyen, Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement de territoire, a rappelé que ce projet-pilote, réalisé avec la Société de la rivière Saint-Charles, fait partie du Plan des rivières de la Ville de Québec dévoilé en décembre 2016. Tous les commentaires et les suggestions des visiteurs sur place ou via la page Facebook de la Marina Saint-Roch sont les bienvenus pour contribuer à ce qui pourrait devenir une future place publique permanente dans le quartier.

Crédit photo – Galerie : Jean Cazes

À lire aussi : Une invitation à rafraîchir la Marina Saint-Roch.