Carrefour international de théâtre 2017 : à surveiller dans la Basse-Ville | 23 mai 2017 | Article par Julia Gaudreault-Perron

Foreign Radical The Host. Crédit photo : Robert Dewey

Carrefour international de théâtre 2017 : à surveiller dans la Basse-Ville

Du 25 mai au 10 juin prochain aura lieu la 18e édition du Carrefour international de théâtre, qui promet de « nourrir l’imaginaire » des spectateurs et d’animer plusieurs lieux de la Basse-Ville.

Véritable emblème du Carrefour international de théâtre, le spectacle extérieur gratuit Où tu vas quand tu dors en marchant… ? amènera cette année les foules à déambuler en Haute-ville, entre le boulevard René-Lévesque et la Grande-Allée. Qu’à cela ne tienne, les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur ne seront pas en reste : la programmation variée en salle (et hors salle !) ainsi que des partenariats avec différents restaurateurs de ces quartiers sauront combler les amateurs de théâtre et de bonne bouffe.

Le retour de Projet BBQ

Coup de coeur personnel de l’an dernier, le chantier Projet BBQ revient cette année dans la programmation officielle. La formule est simple et efficace : les spectateurs se rejoignent au point de rendez-vous donné et visiteront ensuite ensemble cinq restaurants partenaires des quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur où de courtes pièces leur seront proposées, accompagnées de quelques bouchées. À elle seule l’an dernier, l’hilarante prestation de Marie-Josée Bastien en mascotte du Coin de la Patate confirmait le succès de la formule. Le Pied bleu, Le Cercle et Les Belles tartes sont également de la partie cette année alors que La Bécane à bouffe s’ajoute au parcours qui se terminera au café-bar le Zinc, le quartier général du festival.

À voir au Théâtre de la Bordée

Trois pièces très attendues sont programmées au Théâtre de la Bordée dans le cadre du Carrefour international de théâtre cette année :

  • Les 30 et 31 mai, dans We love Arabs, on rencontrera un duo d’emblée improbable entre un chorégraphe israélien et un danseur arabe. Une proposition où le jeu et la danse servent un propos politique et social fort.
  • D’ici les 2, 3 et 4 juin, on garde les doigts croisés pour que la présentation de Murmures des murs ait bel et bien lieu, alors qu’elle avait dû être annulée à deux reprises les années précédentes. Aucune ombre au tableau cette année : tout porte à croire que nous aurons enfin le bonheur de voir Aurélia Thierrée évoluer dans l’univers poétique et burlesque de Victoria Thierrée-Chaplin.
  • Les 8, 9 et 10 juin, la Bordée accueillera la production montréalaise Le Déclin de l’empire américain, 30 ans après la sortie du film culte. Mis à jour par Patrice Dubois et Alain Farah, le texte de cette version actualisée du Déclin porte sur les quarantenaires d’aujourd’hui. Une relecture assurément très prometteuse et évidemment, très attendue.

À voir au Studio d’essai :

  • Les 9 et 10 juin, l’intriguant Foreign radical explorera les notions de sécurité et de protection de la vie privée, à travers un dispositif à mi-chemin entre l’installation et la performance. Les participants seront directement plongés dans l’expérience en menant leur enquête au sujet d’un présumé terroriste parmi le groupe.
  • Les 27 mai, 3 juin et 6 juin, au Studio d’essai de Méduse, l’équipe d’Alpha Charlie Kilo impliquera le public dans sa démarche dans le cadre du laboratoire public. Explorant le thème de la rencontre, l’oeuvre sera créée en temps réel avec les participants.

Activités satellites et programmation aux frontières de Saint-Roch

À l’occasion de la présentation de We love Arabs, la toute nouvelle Maison pour la danse tiendra une classe Gaga le 1er juin à 11 h. Une rare occasion pour débutants et initiés d’explorer le mouvement à travers cette approche, en étant guidé par l’auteur, chorégraphe et danseur du spectacle We love Arabs.

Comme chaque année depuis 15 ans, le café-bar éphémère Le Zinc ouvrira accueillera festivaliers et artistes pendant toute la durée du festival. Soirées festives, tables rondes, conférence et remises de prix animeront l’endroit à diverses occasions.

Enfin, juste à l’extérieur des frontières de Saint-Roch, à la Caserne Dalhousie, auront lieu deux spectacles  :

  • Les 26, 27 et 28 mai : E se elas fossem para Moscow ? (Et si elles y allaient à Moscou ?) autour des Trois Soeurs de Tchekhov, transposé au Brésil d’aujourd’hui. La proposition est prometteuse par sa forme : filmée, la pièce sera jouée devant un groupe de spectateurs et projetée sur écran à un autre groupe. Après l’entracte, les spectateurs changeront de salle pour vivre l’expérience complémentaire à celle vécue pendant la première partie.
  • Les 3, 4 et 5 juin : Nous voilà rendus mettra en scène des personnes âgées recrutées à la résidence Le Saint-Patrick dans le quartier Montcalm. Leur propos sur les thèmes du vieillissement, de la mémoire et de l’oubli se veut une occasion de célébrer tant la force que la fragilité de la vie. Un spectacle qui promet de nous émouvoir.

Bouffe ton théâtre !

Le Carrefour s’associe de nouveau cette année avec quelques établissements qui offriront menus spéciaux et rabais pendant la durée de l’événement. De la Buvette Scott en Haute-Ville, repère connus de nombreux artisans du milieu théâtral de Québec, jusqu’au bien-aimé Griendel de Saint-Sauveur, en passant par Chez Victor dans le Vieux-Port,  mon coup de coeur va à la sublime tarte au citron sur pâte à pizza, concoctée par la sympathique équipe de Nina, pizza napolitaine. À déguster sur le coin de la table avec un verre de bulles italiennes ! Pour les plus gros appétits, la microbrasserie Griendel a créé pour l’occasion un burger à la saucisse fumée au fromage suisse de chez William J. Walter (la fameuse!). Notons également que le Deux22 offre 22% de rabais sur présentation d’un billet de spectacle du Carrefour.

Pour consulter l’ensemble de la programmation du Carrefour international de théâtre de Québec : http://www.carrefourtheatre.qc.ca/

…et soyez à l’affût des billets de nos collaboratrices qui vous livreront leurs impressions et coups de coeur.