C R I T E R I U M, un bureau pas comme les autres

Le bureau de design graphique Criterium a troqué il y a presque deux ans son espace dans Saint-Sauveur pour les locaux de l’ancienne Galerie Morgan Bridge sur la rue du Pont. Récemment, l’entreprise annexait à son bureau un nouvel espace de diffusion. J’ai rencontré Chany Lagueux et Maxime Rheault, fondateurs de Criterium, pour parler de leur travail, de leurs passions et de leurs projets.

Passion design, passion ville

Le choix derrière le nom « bureau de design » n’est pas anodin. Les designers, dont les carrières s’étaient croisées en agence auparavant, ont fondé une entreprise à échelle humaine où les choses sont présentées honnêtement et sans flafla. Chez Criterium, il y a un désir de faire du design signé loin de la lourdeur des grosses agences, expliquent les fondateurs :

Traditionnellement, le design, c’est pas des grosses agences, quand on pense à Paul Rand et Milton Glaser, c’est des gars qui étaient seuls ou accompagnés d’une petite équipe, et ce sont eux qui ont fait de grandes marques comme I love NY ou General Electric.

Il faut dire que la magie opère. La jeune entreprise compte déjà de nombreuses belles pièces à son portfolio. Le Renard et la Chouette, La Maison de la littérature, OS Rôtisserie, Anne Carrier architecte et Québec en toutes lettres font partie de leurs clients.

Bien que plusieurs agences soient installées dans les quartiers centraux, Criterium est seule à avoir pignon sur rue. Pour les deux designers graphiques, le dialogue avec la ville est recherché.

C’est important, la connexion avec la ville, car on a une influence sur le tissu urbain. Ce qui nous fait vraiment tripper, c’est faire de l’affichage, faire des marques qu’on voit et qui changent la ville […] Aussi, c’est le fun avoir un contact avec le public. Des fois, y’a des curieux qui entrent et on peut leur expliquer ce qu’est le design graphique.

Même si parfois ils sont critiques envers Québec, Channy et Maxime ont pris le pari de participer à son bouillonnement afin de créer un espace urbain à leur image. Par exemple, si on pense à la collaboration avec le restaurant Battuto, l’équipe est fière d’avoir contribué à un projet qui dynamise la ville et la fait rayonner hors de ses frontières. Il en va de même de son association récente avec la Barberie, pour qui Criterium a créé un branding à la hauteur de la bière servie par la microbrasserie.

Une galerie

Lorsque que l’entreprise Si les objets pouvaient parler a quitté le local voisin du bureau de Criterium, l’agence a soumissionné pour acquérir l’espace. Heureusement, c’est son projet de galerie qui a été choisi. Depuis l’acquisition du local, François Simard et aussi Jean-Phillipe Harvey ont exposé à la galerie. Une liste intéressante d’artistes s’annonce déjà : Charles Frédérick Ouellet, Isabelle Demers, Mathieu Labrecque… Critérium veut offrir un espace ouvert où l’expérimentation est possible, dans une zone grise entre galerie commerciale et le centre d’artistes, pour offrir des possibilités nouvelles aux artistes.

Les habitants de la nuit, collaboration fructueuse

Les habitants de la nuit est un projet d’Isabelle Demers dont Criterium a assuré l’édition. Le projet tire ses sources d’une exposition réalisée en 2012 et explore la vie nocturne. On retrouve dans le livre pyrogravures, photographies et lithographies créées par Demers. Aussi, Jeanne Couture, historienne de l’art, et Maude Veilleux, écrivaine, y signent des textes originaux qui abordent la thématique nocturne.

Pour l’artiste, il était important que chaque participant au projet ait une pleine liberté créative. Il en allait de même pour l’équipe de Criterium.

Quand je les ai approchés, j’ai dit : je veux faire une publication, je veux que ça s’appelle les habitants de la nuit et je veux que ce soit ça la couverture.

Le résultat de la collaboration est un livre finement édité. Le choix de papier, la couverture avec un titre embossé, l’impression monochrome magnifient l’univers nocturne créée dans les illustrations et les textes. Pour les curieux, le livre est disponible pour l’achat ou la consultation à Engramme, mais aussi chez Criterium.

Criterium
371 rue du Pont
418 265-2055