Le YMCA de Québec gérera le futur centre communautaire et sportif municipal de Saint-Roch | 9 juin 2017 | Article par Suzie Genest

Image : Parallèle

Le YMCA de Québec gérera le futur centre communautaire et sportif municipal de Saint-Roch

La nouvelle qui se faisait attendre est maintenant annoncée : la Ville de Québec confie au YMCA de Québec la gestion du centre communautaire et sportif municipal qui ouvrira ses portes au printemps 2019 sur le site de l’ancien Cinéma Charest.

Un « lieu phare »

Ce futur centre « moderne et lumineux » inclura gymnase double, piscine, équipements sportifs, salle d’entraînement, vestiaires, mais aussi une cuisine communautaire, un espace café, une halte-garderie, un toit accessible. Des salles communautaires multifonctionnelles, polyvalentes, serviront entre autres aux formations telles que les cours de langue offerts dans les YMCA. Le centre sera doté de mobilier et d’équipements reliés aux technologies de l’information.

Ces installations, qui profiteront aux résidents, familles et travailleurs de Saint-Roch, et des quartiers voisins, feront du centre un « lieu phare », s’est réjoui le maire de Québec Régis Labeaume. Évoquant la désuétude de l’ancien Centre récréatif au parc de la Jeunesse, il a confié : « Il n’est pas trop tôt pour qu’on sorte de là […] Ça me décourage toujours un petit peu [quand je vois ça], puis je me sens coupable. »

Entente de 25 ans

Par une entente d’une durée de 25 ans, la Ville de Québec confie au YMCA de Québec la direction, la gestion des programmes, des services et des installations du futur centre, ainsi que le développement et la coordination de ses activités sportives, de loisir, communautaires et commerciales. L’organisme sera responsable des travaux d’entretien majeurs et préventifs pour la pérennité du centre, de ses infrastructures et équipements. Un montant de 759 000 $ lui sera versé dès la première année et indexé annuellement. Le président-directeur général des YMCA du Québec Stéphane Vaillancourt a remercié la Ville de Québec de la confiance témoignée tout en se réjouissant de l’implantation du centre dans Saint-Roch  :

Nous sommes très heureux de la confiance de la Ville de Québec dans notre expérience dans le développement et la gestion de centres communautaires et sportifs. Nous servons depuis longtemps la communauté de Québec et sommes convaincus que ce nouveau centre aura un impact positif pour la communauté, en particulier pour les enfants, les jeunes et les familles du quartier.

Le YMCA rencontrera les organismes locaux, a indiqué M. Vaillancourt, afin de s’assurer que les programmes et services qu’on trouvera au nouveau centre combleront les besoins et s’inscriront en complémentarité avec l’offre existante.

Un développement de longue haleine

Le projet de centre communautaire et sportif municipal au coût de 17,9 M$ bénéficie d’un investissement de la Ville de Québec de 7,9 M$ et d’une enveloppe de 10 M$ du Fonds Chantier Québec-Canada, volet Grandes Villes. Les travaux devront débuter par une excavation considérable, les fondations de l’ancien cinéma étant toujours présentes, a précisé le maire Labeaume.

Le maire n’a pas manqué de remercier la conseillère du district Saint-Roch–Saint-Sauveur Chantal Gilbert pour son travail au développement du projet, de même que GM Développement pour sa collaboration, également soulignée par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Capitale-Nationale François Blais. Il aura fallu plus de cinq années pour que ce projet voie le jour, après plusieurs scénarios et sites envisagés, de l’actuel Centre récréatif à l’emplacement que libérera la Centrale de police du parc Victoria à son départ.

Dans les bureaux qui doivent être aménagés aux deux étages supérieurs du centre, et qui sont exclus des coûts indiqués, s’installeront quelque 180 employés municipaux. C’est que la Ville de Québec devra libérer des bureaux actuellement occupés dans un édifice que le maire s’est refusé à identifier.