Une réforme du code de la sécurité routière attendue par les cyclistes

Source : Le Soleil, Annie Morin, 4 avril 2016

Publicité

Près de deux ans après le décès fort médiatisé de la cycliste montréalaise Mathilde Blais, des groupes de pression demandent au gouvernement du Québec de déposer au plus vite son projet de modernisation du Code de la sécurité routière, promis et attendu depuis.

«Est-ce qu'on va devoir attendre d'autres décès malheureux pour ramener ça à l'avant-plan et en faire une priorité ? » questionne Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables. L'organisme de Québec s'est allié à la Coalition vélo de Montréal et la Coop Roue-Libre pour rappeler au gouvernement provincial son intention de mieux protéger les usagers de la route les plus vulnérables. (...)Les résultats sont connus depuis bientôt un an. Il était notamment question de faire le ménage dans les amendes imposées aux cyclistes délinquants, quitte à augmenter la valeur de certaines, et aussi de punir l'emportiérage. Des mesures plus vigoureuses, comme le port obligatoire du casque et le maintien d'une distance minimale entre cyclistes et automobilistes sur les routes du Québec, ne faisaient pas consensus. (...)« Les cyclistes vont rouler avec le même vieux code en 2016 », soupire Suzanne Lareau, directrice générale de Vélo Québec. (...)Lire la suite : Une réforme du code de la sécurité routière attendue par les cyclistes.En complément : Réseau cyclable : des cyclistes réclament une saison prolongée (Radio-Canada).À lire aussi : Faciliter la circulation à vélo dans le Vieux-Limoilou : les recommandations du conseil de quartier (par Raymond Poirier).