Une monnaie locale complémentaire pour Québec ?

MLC-Québec

En janvier dernier, des résidents de Saint-Roch et des quartiers voisins ont mis en ligne le site web et la page Facebook Monnaie locale complémentaire Québec (MLC Québec) et annoncé une rencontre publique sur ce thème pour le 23 février prochain.

Philippe Derudder_DSC_6100-200x300Cette rencontre comptera sur la participation d’un invité de renom en matière de monnaie locale : Philippe Derudder, un entrepreneur français qui, après avoir dirigé une société d’envergure internationale, a effectué un virage à 180 degrés pour se consacrer aux solutions économiques et financières alternatives. Impliqué dans la création de plusieurs monnaies locales en France, il est l’auteur d’ouvrages sur le sujet et l’un des animateurs de l’Association internationale pour le soutien aux économies sociétales (AISES).

Que sont les monnaies complémentaires locales ?

Différentes communautés en Europe et dans les Amériques se sont dotées d’une monnaie locale complémentaire. En Californie, Santa Barbara a eu des SB Missions, pièces d’argile versées aux citoyens ou organismes communautaires en échange de prestations de services, compétences, ressources, et qui leur permettaient d’acheter localement des aliments sains ou d’autres biens, même en étant littéralement sans le sou. Instaurée en 1991, la monnaie locale de papier d’Ithaca, dans l’état de New York, serait la plus vieille toujours en usage chez nos voisins du sud. Même Toronto a depuis 1998 sa monnaie complémentaire communautaire : le Toronto Dollar. Chacune a son mode de fonctionnement particulier.Certaines sont apparues lors de graves crises économiques, telles les Local Alternative Units grecques en 2012 ou les différentes monnaies locales créées dans les années 1930, dans la foulée du grand krach boursier de 1929. Ces dernières, comme le demi gaspésien qui faisait la manchette il y a quelques jours, se présentent d’abord comme des moyens de relancer ou de stimuler l’économie. Misant sur l’achat local, elles incitent du coup à une consommation plus écoresponsable.sol-violette _libraire terra nova _ page FB solvioletteLe Sol-Violette, une monnaie citoyenne française implantée à Toulouse depuis 2011, s’est donné pour objectifs de tisser des liens; de remettre la finance au service de l’économie réelle; d’être un levier de développement pour l’économie sociale et solidaire ainsi qu’un instrument d’échange au service du bien commun. Au Brésil, la monnaie sociale Palmas de la favela de Conjunto Palmeiras s’inscrit dans une perspective de lutte à la pauvreté, offrant un levier pour les « activités génératrices de travail et de revenu répondant aux besoins de la population, par le soutien simultané à la production et à la consommation ». palmas_sitetaoaprojectLa Banque Palmas fondée en 1998, une institution de micro-finance solidaire, est l’aboutissement de luttes citoyennes amorcées en 1973.

Consommation plus responsable, meilleure répartition sociale

Les collectifs qui développent une devise locale complémentaire cherchent généralement à s’affranchir du diktat des grandes banques et d’une économie où la prospérité d’une minorité de privilégiés est favorisée au détriment de l’équité, de l’environnement, des droits humains, etc. C’est le cas des citoyens engagés à ce jour dans le projet MLC Québec :

Nous croyons qu’une telle initiative permettra de créer un réseau économique complémentaire, les exemples de monnaies mises en place à travers le monde tendent à démontrer que cette démarche favorise une meilleure répartition sociale et la consommation locale, durable et écologique », peut-on lire sur leur page Facebook.

Soirée-23-février-Affiche-232x300MLC Québec souhaite mettre en place une monnaie locale complémentaire dans les quartiers centraux de Québec. La première rencontre d’information se veut une occasion de démystifier les monnaies locales complémentaires, mais aussi de rassembler les personnes intéressées à s’investir dans un tel projet à Québec. L’intention du regroupement actuel est de voir d’autres participants joindre ses rangs pour développer et porter collectivement ce projet.La Rencontre publique d’information sur la monnaie locale organisée par MLC-Québec a lieu au Tam Tam Café ce mardi 23 février à 19 h.Pour en savoir davantage sur les monnaies locales complémentaires, voir :