Saison 2016-17 à La Bordée : 40 ans ça se fête!

La BordéeEn 2016, le théâtre de La Bordée fête ses 40 ans. En mai plus exactement. Et c’est lundi soir que la programmation de cette saison anniversaire (2016-17) a été présentée au public.L’équipe de la Bordée nous avait préparé une belle soirée. Nous avons pu voir des extraits de chaque pièce – avec les acteurs –, entendre les artisans parler de l’œuvre, etc. Le tout entrecoupé d’extraits de chants d’opéra interprétés par les deux sopranos Judith Bouchard et Marie-Michèle Roberge surnommées Les Belles-Sœurs. Sans oublier, bien sûr, l’animation de Jacques Leblanc.Mais passons aux choses sérieuses. Pour la saison 2016-17, le théâtre du quartier nous a concocté une saison haute en couleur avec des pièces pour tous les goûts – et humeurs.

Gloucester

GloucesterLa saison s’ouvrira sur une comédie – je vous dirais délirante, d’après l’extrait présenté – inspirée par les œuvres de Shakespeare : Gloucester. Écrite par Simon Boudreault et Jean-Guy Legeault et mise en scène par Marie-Josée Bastien, cette pièce raconte l’histoire de nobles anglais, d’une reine, d’un roi d’Angleterre et leurs mésaventures enrobées de magie, d’amours impossibles, de batailles, de trahisons, de plans machiavéliques… Bref, shakespeariennes.

Après une victoire sanglante contre les Écossais, Édouard, roi d’Angleterre, partage le royaume d’Écosse en trois parts entre ses généraux Gloucester et York, ainsi que son épouse, Goneril. La reine, qui espérait devenir régente unique de l’Écosse, nourrit d’ambitieux projets de vengeance. Avec la complicité d’Edmond, un des fils bâtards d’Édouard, elle manigance un plan machiavélique ayant pour but de semer la discorde entre Gloucester et York. »

L’extrait présenté (la scène 12), une scène sur un champ de bataille, nous promet un rythme trépidant des blagues et d’allusions, d’action, de personnages haut en couleur.Gloucester sera présenté du 20 septembre au 15 octobre 2016.

Les artisans

Coproduction de La Bordée, du Théâtre Les Enfants Terribles, de Simoniaques Théâtre, du Théâtre des Ventrebleus et de la Place des Arts.

Texte : Simon Boudreault et Jean-Guy Legault.Mise en scène : Marie-Josée Bastien, assistée d’Amélie Bergeron.Conception : Marie-Renée Bourget Harvey, Sébastien Dionne, Michel F. Côté, André Rioux.

Distribution : Emmanuel Bédard, Geneviève Bélisle, David Bouchard, Simon Boudreault, Éloi Cousineau, Érika Gagnon, Jonathan Gagnon, Jean-Guy Legault, Catherine Ruel, Alexandrine Warren.

Les Marches du pouvoir

Les marches du pouvoirPour la deuxième pièce de sa saison, La Bordée a bien choisi son sujet : en pleine élection présidentielle américaine, on nous présente Les Marches du pouvoir (titre original : Farragut North). Cette pièce présente les dessous de la politique américaine durant l’investiture démocrate. Ça vous rappelle quelque chose? Eh bien, l’auteur de cette pièce n’est nul autre que Beau Willimon, qui est aussi le créateur de la série à succès de Netflix House of Cards.Cette pièce a aussi fait l’objet d’une adaptation cinématographique réalisée par Georges Clooney sous le titre The Ides of March.

Jeune loup ambitieux et charismatique, David Bellamy est relationniste et conseiller de campagne pour le gouverneur Morris, candidat à l’investiture démocrate en vue des élections présidentielles américaines. À quelques jours d’un vote crucial en Iowa, Bellamy accepte de rencontrer l’organisateur de campagne du candidat rival. Dans l’univers impitoyable de la politique américaine, cette erreur risque de mener le jeune loup à sa perte. »

Les Marches du pouvoir sera présentée du 1er au 26 novembre 2016.Les fans de la course au pouvoir et de l’ascension de Frank Underwood devraient trouver leur compte avec cette pièce. À ne pas manquer.

Les artisans

Texte : Beau Willimon.Traduction : David Laurin.Mise en scène : Marie-Hélène Gendreau assistée de Samuel Corbeil.Conception : Véronique Bertrand, Josué Beaucage, Keven Dubois, Julie Morel.Distribution : Charles-Étienne Beaulne, Maxime Beauregard-Martin, Sophie Dion, Hugues Frenette, Israël Gamache, Jean-Sébastien Ouellette, Nathalie Séguin.

J’accuse

J'accuseAprès le grand succès de Les fées ont soif, La Bordée a décidé de redonner parole aux femmes. De choisir une pièce qui traite de la condition féminine actuelle. C’est la pièce J’accuse. À partir d’un texte de Annick Lefebvre, nous entendrons cinq femmes différentes nous livrer leur frustration. Présentée en 2015 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, la pièce a été un des temps forts de sa saison 2014-15.

J’accuse, c’est cinq monologues vibrants. Il y a la fille qui encaisse, vendeuse de bas de nylon dans une boutique souterraine; la fille qui agresse, propriétaire d’une petite entreprise qu’elle a osé démarrer en contexte d’austérité économique; la fille qui intègre, immigrante essayant de trouver sa place; la fille qui adule, admiratrice sans bornes d’Isabelle Boulay; et la fille qui aime, qui aime trop, qui aime mal. C’est surtout cinq femmes qui luttent contre une société qui les juge. Cinq femmes qui osent crier leur frustration. »

J’accuse sera présentée du 10 janvier au 4 février 2017.Nouveauté importante : pour le temps de cette pièce seulement, les représentations du samedi auront lieu à 16 h. Un test que fait l’équipe de La Bordée.Un retour des fêtes qui promet avec un texte et un sujet fort. C’est la pièce en gros dans mon calendrier.

Les artisans

Production du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, en codiffusion avec La Bordée.Texte : Annick Lefebvre.Mise en scène : Sylvain Bélanger, assisté d’Olivier Gaudet-Savard.Conception : Erwann Bernard, Ulysse del Drago, Pierre-Étienne Locas, Larsen Lupin, Sylvie Rolland-Provost, Marc Senécal.Distribution : Léane Labrèche-Dor, Ève Landry, Debbie Lynch-White, Alice Pascual, Catherine Trudeau.La pièce est une présentation de l’Hôtel Royal William.

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou

À toi pour toujours ta Marie-LouPour sa mise en scène de l’année, Jacques Leblanc a décidé de s’attaquer à un classique du théâtre moderne québécois :  À toi, pour toujours, ta Marie-LouUn des grands textes de Michel Tremblay. Ça sera la première fois que cette pièce sera jouée sur les planches de La Bordée.

En 1961, dans leur appartement d’un quartier ouvrier de Montréal, Marie-Louise apprend à son mari Léopold qu’elle est enceinte d’un quatrième enfant. C’est l’occasion pour eux de mesurer l’échec de leur couple, de leur vie. Dix ans plus tard, au même endroit, se retrouvent leurs deux filles, Carmen et Manon. L’une, devenue chanteuse country, tente de convaincre sa sœur qu’elle peut s’affranchir du passé familial. »

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou sera présentée du 21 février au 18 mars 2017.

Les artisans

Texte : Michel Tremblay.Mise en scène : Jacques Leblanc, assisté de Jocelyn Paré. Conception : Stéphane Caron, Denis Denoncourt, Denis Guérette, Ariane Sauvé.Distribution : Éva Daigle, Hugues Frenette, Marianne Marceau, Catherine Simard.La pièce est une présentation d’Hydro-Québec.

L’Avare

L'AvarePour clore sa saison, La Bordée a choisi un classique des classiques : L’Avare de Molière.Je l’ai déjà dit dans un de mes précédents billets, j’aime Molière. Et L’Avare reste la pièce de lui que je connais le mieux. Une de mes préférées. Le côté sombre du personnage d’Harpagon, qui sera interprété par nul autre que Jacques Leblanc, l’opposition de la vieille génération qu’il représente face à la jeunesse de ses enfants, Cléante et Élise, les stratagèmes valet/maître, les amours contrariées, mariages forcés… avec l’humour et les mots de Molière… ça devrait être une belle fin de saison.

Harpagon, vieil avare, agit en véritable tyran pour toute sa maisonnée. Il projette de marier ses enfants sans s’occuper de leurs sentiments. Élise, promise au seigneur Anselme, est plutôt amoureuse de Valère. Quant à Cléante, destiné à une veuve, il est épris de Mariane, jeune fille sans fortune vivant avec sa mère. Or Harpagon souhaite lui aussi épouser Mariane. Tout est alors en place pour une épopée moliéresque où ruses, intrigues et quiproquos vont se succéder. »

L’Avare sera présentée du 11 avril au 6 mai 2017.

Les artisans

Texte : MolièreMise en scène : Bertrand Alain assisté de Léa Aubin.Conception : Vano Hotton, Élyane Martel, Laurent Routhier – Projet Blanc, Fabrice Tremblay.Distribution : Frédérique Bradet, David Bouchard, Chantal Dupuis, Paul Fruteau de Laclos, Jacques Leblanc, Nicolas Létourneau, Jocelyn Paré, Guillaume Pelletier, Mary-Lee Picknell, André Robillard, Réjean Vallée.

Les pièces invitées

Comme chaque saison, la programmation de La Bordée compte des pièces invitées.La première est Beu-Bye 16. De retour cette année, la revue de l’année de Québec mise en scène par Lucien Ratio sera présentée les 8, 9, 14, 15, 16 et 17 décembre 2016. Nous avons d’ailleurs eu un peut-être-avant-goût de la production avec une version « rock » du hit de Sophie Trudeau…Du 28 mars au 1er avril, La Cantate intérieure foulera les planches de La Bordée. Avec un texte de Sébastien Harrisson, la pièce raconte la rencontre inusitée entre un livreur UPS, une artiste contemporaine et une voix d’un autre temps.

Des bonnes nouvelles

En plus de la présentation de sa saison anniversaire, La Bordée avait pour son public plusieurs bonnes nouvelles. La principale est l’arrivée d’un partenaire majeur de saison pour les trois prochaines années. Ce partenaire, c’est Québécor.Aussi, depuis quelques années, Hydro-Québec parraine et présente une pièce de la saison. Ça sera aussi le cas cette année (À toi, pour toujours, ta Marie-Lou). Une nouvelle entreprise de Québec s’associe à La Bordée et présentera une pièce de la saison (J’Accuse) : l’Hôtel Royal William, qui devient dans la foulée l’hôtel officiel de La Bordée.Aussi, sans trop de détails – mais assez pour nous donner envie – l’équipe a annoncé sa soirée-bénéfice qui aura lieu le 18 mai prochain. Suivez la page Facebook de La Bordée et visitez la page web de sa soirée-bénéfice pour en apprendre plus.Et, j’en suis certaine, Jacques Leblanc et son équipe nous réservent bien d’autres surprises au cours de cette année anniversaire. On a déjà hâte que débute la saison prochaine…La programmation du Théâtre La Bordée sera disponible également à l’agenda Monsaintroch.