Nicolas Rioux : la longue marche du succès

Source : Le Soleil, Jean-Michel Poirier, 16 avril 2016

L’arrivée d’Ubisoft à Québec en juin 2005 a donné une impulsion dans le milieu du jeu vidéo. En moins d’une décennie, la filiale du géant français du divertissement interactif a décuplé son nombre d’employés et a piloté plus d’une dizaine de projets majeurs. Tout ça, grâce à la vision de son directeur général, Nicolas Rioux.

À la tête d’Ubisoft Québec depuis son arrivée sur le boulevard CharestNicolas Rioux avait une vision claire : baser la croissance de l’entreprise, et par le fait même de la ville, sur le développement de projets d’envergure mondiale. Le lancement d’Assassin’s Creed Syndicate, le dernier opus en date de la série, en octobre dernier, a consacré le studio comme joueur majeur dans l’industrie. Au plus fort de son développement, plus de 1000 personnes ont mis la main à la pâte pour développer le jeu. (…)Pour Nicolas Rioux, le prix Fidéides pour le rayonnement hors Québec décerné par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec « est une indication de la communauté d’affaires de Québec qu’on fait quelque chose de bien. […] C’est un honneur de faire rayonner la ville de Québec partout sur la planète », estime-t-il. (…)À cet égard, la ville n’a rien à envier aux grandes villes comme Toronto, Montréal ou Los Angeles. D’ailleurs, la capitale « est maintenant le troisième pôle de développement de jeux vidéo au Canada, devant Toronto. » (…)Lire la suite : Nicolas Rioux : la longue marche du succès.