Lutte aux graffitis : lancement d’une trousse de nettoyage

L’équipe de Graff’Cité lance un outil efficace et novateur en matière de lutte aux graffitis pour les citoyens touchés par ce fléau.

LogoIl s’agit de trousses de nettoyage « clé en main » mises gratuitement à la disposition des propriétaires de résidences et des commerçants des quartiers de Québec les plus touchés par le phénomène : Saint-Roch, Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste.Ce nouvel outil a été conçu pour agir rapidement en cas de vandalisme sur les immeuble, ce qui devrait contribuer à diminuer la prolifération du nombre de graffitis dans les quartiers visés, soutient Graff’Cité. Selon l’équipe, il est prouvé que plus un graffiti est nettoyé rapidement, moins il y a de chances que d’autres graffitis n’apparaissent puisque cela réduit l’effet d’entrainement.

Maintenant disponibles

En échange d’un dépôt de 20 $, les citoyens peuvent se procurer une trousse complète dont ils disposeront pour 48 h. Chaque trousse contient tout le matériel nécessaire au nettoyage autonome des graffitis, soit : un produit nettoyant, des gants en nitrile, un masque, des lunettes, une brosse et un tampon récurant.Soixante-quinze trousses de nettoyage sont disponibles dans les points de chute suivants :

  • Quartier Saint-Roch : Inter-Marché Saint-Roch (272, rue Saint-Joseph Est)
  • Quartier Saint-Sauveur : Bijouterie Serge Gagnon (254, rue Saint-Vallier Ouest)
  • Quartier Saint-Jean-Baptiste : Quincaillerie Rona (298, rue d’Aiguillon)

Des formations d’utilisation des trousses seront aussi offertes aux dates suivantes :

  • Jeudi le 16 juin à 19h30 à l’ÉNAP
  • Samedi le 16 juillet à 10h au Parc Durocher
  • Mardi le 21 juin à 19h30 au Centre culture et environnement Frédéric Back

Cette initiative fait suite au succès du projet-pilote réalisé en 2015 par le Conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste en collaboration avec Graff’Cité et les partenaires du milieu. Pour sa part, la brigade de Graff’Cité sera encore active cet été afin de nettoyer l’arrondissement de La Cité-Limoilou de ses graffitis indésirables.À lire aussi : Graffitis : en toute franchise !