L’escalier Lépine rouillé, mais sécuritaire, dit la Ville

Source : Radio-Canada (Québec), 26 avril 2016

Malgré son état de détérioration visible, l’escalier Lépine, qui relie le secteur Saint-Jean-Baptiste et le quartier Saint-Roch, ne subira pas de rénovation majeure cet été.

160426_j44zo_escalier-lepine-2_sn635La structure d’acier, construite en 1883 et qui fait partie du patrimoine immobilier de la ville de Québec, est rouillée à plusieurs endroits. De nombreuses sections de la rampe paraissent même instables, comme l’a constaté Ghislain Demers, un passant. (…)

Un escalier « sécuritaire »

Sylvain Gagné, conseiller en communications à la Ville de Québec, assure que les marcheurs n’ont pas à craindre pour leur sécurité en utilisant la structure.Selon lui, une partie de l’escalier a été endommagé cet hiver par du vandalisme et cette section sera réparée par des employés municipaux sous peu. (…)

Un signe de « modernité »

Marie-Ève Bonenfant, historienne spécialisée en architecture, connaît très bien l’escalier Lépine. Elle a même écrit en 2006 un livre dédié aux escaliers de métal dans la ville de Québec.« C’est par cet escalier que les gens de la Haute-Ville descendaient magasiner et fréquenter l’élégante rue Saint-Joseph », rappelle l’historienne en parlant de l’époque de la construction de l’ouvrage. Saint-Roch était alors en pleine effervescence commerciale.L’historienne espère que la Ville de Québec priorisera rapidement cet escalier dans ses futurs plans d’investissements en infrastructures. (…)Lire la suite : L’escalier Lépine rouillé, mais sécuritaire, dit la Ville.