La Bataille des Bands pour la Fondation Groupes Parrains

Bataille des bands de Quebec
Les photos de cet article sont de Karine Lesage.

Vidéo – Le 29 novembre dernier au District Saint-Joseph avait lieu le tout premier événement caritatif La Bataille des Bands de Québec, qui réunissait des passionnés de musique d’entreprises de Québec autour d’une bonne cause : amasser des fonds au profit de la Fondation Groupes Parrains.

L’idée originale de La Bataille des Bands de Québec provient d’un défi lancé sur les réseaux sociaux de Kabane afin d’atteindre 3000 J’aime sur leur page Facebook. Des membres de l’équipe s’engageaient à jouer une chanson sur le toit de l’édifice si le défi était relevé. Simon Litalien, président fondateur de Kabane, et son groupe ont dû tenir le pari peu de temps après. Se disant que Kabane ne devait pas être la seule à avoir dans son équipe des musiciens, il a lancé le défi à toutes les entreprises de Québec. Alexis Thériault-Laliberté, stratège et concepteur chez Kabane, a alors multiplié les efforts pour convaincre les entreprises d’embarquer.Quatre d’entre elles ont dit oui, soit l’agence Brad, Libéo, Mirego et Ubisoft. Le jury, composé des membres de Envol Macadam, devait noter les participants selon quatre critères :

  • La majorité des musiciens devaient travailler à temps plein dans l’entreprise qu’ils représentaient;
  • Chaque groupe devait remettre un chèque de 500 $ à la Fondation Groupes Parrains en guise d’inscription;
  • Un maximum de 4 à 5 chansons devaient être jouées, de préférence des chansons de party.
kabane

Un vrai show rock

L’instigateur du projet, le groupe Kaband, composé de deux gars et deux filles, a été le premier sur scène, reprenant des succès d’Adèle, Pat Benatar et Joan Jett. Dès le départ, on a été surpris par la justesse de la voix de l’interprète, et ce n’était qu’un début. C’était ensuite au tour de Bad Request, le groupe de Libéo, de prendre son envol avec la version rock de « Umbrella » de Rihanna. Même s’il devait composer avec une bonne grippe et que c’était la première fois en 15 ans qu’il montait sur scène, le chanteur Frédéric Camara en a étonné plus d’un avec sa voix, sans oublier les musiciens qui ont fait preuve d’une grande justesse sonore.LibeoC’est à ce moment que je me suis arrêtée pour me dire : mais c’est hallucinant le talent musical qui se cache derrière ces développeurs web, chargés de projets, concepteurs ou stratèges! Car oui, pour cette première édition, le hasard ou le réseau approché des instigateurs a fait en sorte qu’il s’agissait en bonne partie d’entreprises dans le domaine numérique. Mais pour seulement 10 $ j’assistais à un vrai show rock.Ensuite, pendant que le rythme et – ne nous le cachons pas – l’alcool réchauffaient la salle, c’était au tour de Bradstreets Boys de l’agence Brad de prendre les rennes du District Saint-Joseph. Ce groupe, nouvellement créé pour la cause, semblait avoir toujours existé tant la cohésion sonore était de haut niveau et les échanges avec le public, teintés d’humour. Pour faire honneur à leur nom de groupe, les membres n’ont pas pu s’empêcher de chanter ce que tous attendaient, une chanson des Backstreet Boys : « Quit Playing Games (With My Heart) » a eu tôt fait d’enflammer la salle déjà conquise.Agence BradDans un tout autre registre le groupe Single Point of Failure de Mirego a rapidement affiché ses couleurs de punk rock alternatif. Comme la réputation professionnelle de ses membres, le niveau technique était très élevé, et ils ont rendu leur chanson à la perfection.https://www.youtube.com/watch?v=z6-3AdpjyEEPour clore cette première édition de La Bataille des Bands de Québec, Les Ogarnos de Ubisoft ont envahi la scène, enchaînant avec aisance les chansons. Ils portaient avec évidence leurs années d’expérience de la scène. C’était à s’y méprendre, on aurait cru que c’était vraiment leur métier ! Les juges leur ont d’ailleurs donné une note presque parfaite.https://youtu.be/htHhdmSwHrkSeul petit bémol pour les plus compétitifs, le dernier groupe a joué deux chansons supplémentaires en rappel, ce qui a pu teinter le pointage. Aussi, les juges semblaient avoir des préférences musicales, d’après leurs commentaires, ce qui a pu biaiser leur appréciation. Mais honnêtement, je ne me serais jamais douté d’un niveau de talent si élevé. On avait peine à croire que ces gens faisaient autre chose de leur vie.

5000 $ pour des familles dans le besoin

Au final, peu importe le vainqueur, les vrais gagnants seront les membres des familles qui pourront redresser leur situation grâce au montant de près de 5000 $ amassé. La Fondation Groupes Parrains vient en aide aux familles du quartier Saint-Roch et Limoilou qui affrontent des problèmes financiers temporaires, en fournissant une aide alimentaire. Un coup de pouce qui fait toute la différence dans la vie de ces familles. Le District étant situé au coeur des secteurs ciblés, c’était l’endroit idéal pour lancer cet événement caritatif. Souhaitons encore plus de succès à la deuxième édition.