Comment L’Anti s’est fait une place au Festival d’été de Québec

l-anti-bar-et-spectacles-facade
Succédant au bar-coop L’AgitéE le 15 juillet 2015, L’Anti Bar & spectacles n’a pas fermé une seule fois depuis son ouverture. Objectif : offrir des spectacles 365 jours par an.

Moins d’un an après son ouverture, la salle de L’Anti Bar & spectacles remplace celle du Cercle en tant que diffuseur du Festival d’été de Québec (FEQ), avec une programmation éclatée et éclectique.

On a programmé quasiment un spectacle par jour depuis notre ouverture le 15 juillet 2015. En parallèle, moi je faisais déjà les démarches pour être l’un des diffuseurs du FEQ en 2016 », défend Karl-Emmanuel Picard, promoteur de spectacles (District 7) à L’Anti

Pour bâtir cette programmation estivale, il dit d’ailleurs avoir choisi des « valeurs sûres » qui y ont déjà joué ou qu’il a déjà produites dans d’autres salles de la ville.

Des valeurs sûres

Pour la soirée d’ouverture du FEQ le 7 juillet, Karl-Emmanuel Picard a fait appel au groupe saguenéen Orloge Simard, qui avait déjà fait salle comble à L’Anti : « C’est francophone, les paroles sont loufoques. On avait bien trippé avec eux, alors on s’est dit qu’ils ouvriraient le bal dignement ! ». Rick Morissette, projet parallèle de Dominique Pelletier (Caravane), qui joue en bobettes, mettra la table avec son rock blues folk humoristique.groupe-emeraude-lancement-l-antiÉmeraude avait également attiré les foules lors du lancement de son premier EP éponyme, en février dernier. Le groupe indie pop electro de Québec remettra donc le couvert pour précéder Ragers (9 juillet), « une formation hip-hop électro du Québec moins connue, donc en les plaçant là, je sais que c’est une belle visibilité pour eux », justifie le promoteur.Mordicus, originaire du Saguenay, a déjà joué deux fois à L’Anti. Le producteur n’hésite pas d’ailleurs à le comparer à Caravane et Gasoline. Jamais deux sans trois, le groupe de rock jouera le 12 juillet après Jérôme Casabon.L’Anti laisse aussi une large place au métal, à l’image de sa programmation annuelle, avec trois soirées spéciales : Hillward et Ancestor Revenge (11 juillet), The Agonist (14 juillet), groupe montréalais qui joue beaucoup en Europe, Dead Poets et Get the Shots (16 juillet).jay-manek-karl-emmanuel-picard-l-anti-bar-et-spectaclesLa chanson francophone n’est pas en reste non plus avec Simon Kearney et Anatole (13 juillet), deux artistes bien connus sur la scène locale.

Deux styles bien différents le même soir, mais j’espère que Simon Kearney restera pour jouer avec Anatole, et vice-versa, pour nous réserver quelques surprises », affirme le producteur.

Le laissez-passer sera obligatoire pour assister aux spectacles de L’Anti, bien que Karl-Emmanuel Picard est en discussion avec l’organisation du FEQ afin proposer des billets payables à la porte pour certains soirs. « De toute façon, je ne m’inquiète pas. C’est une petite salle de 200 places avec une petite jauge, alors je ne doute pas qu’on fera salle comble tous les soirs », assure-t-il.

Un parcours facilité pour profiter du FEQ en Basse-ville

Pour l’édition 2016 du FEQ, il sera désormais possible de profiter d’un maximum de spectacles en Basse-Ville sans qu’ils se chevauchent.Premier spectacle de la soirée à 17 h à L’Anti, suivi de l’Apéro découverte à 18 h au District Saint-Joseph, puis rendez-vous à 19 h 45 à l’Impérial Bell. De retour à 20 h 30 au District pour pouvoir refaire un détour à 21 h à l’Impérial Bell. C’est seulement à 22 h que vous aurez un dilemme entre le District et L’Anti. Dans tout les cas, les noctambules pourront finir leur soirée à 23 h 45 à l’Impérial Bell. « L’horaire des spectacles est un choix stratégique pour que les festivaliers puissent profiter d’une large programmation alternative à la Haute-Ville », selon Louis Bellavance, directeur de la programmation du FEQ.

L’Anti bar et spectacles251, rue Dorchester(581) 981-9814