Squat arrive à destination

Source : Le Soleil, Éric Moreault, 7 décembre 2015 

Publicité

Squat, de Samuel Matteau, en est à ses derniers jours de tournage à Québec. En fin de semaine, Emmanuel Schwartz endossait les habits de son personnage «qui a toutes les caractéristiques d’un psychopathe». Lundi, c’était Claude Robinson qui se glissait dans la peau d’un bienfaiteur pour les jeunes de la rue. Le Soleil est allé faire son tour [dans Saint-Roch].

(…) Ceux-ci peuvent compter sur la bienveillance du père Bouchard, «un vieux hippie qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il a», c’est-à-dire une vieille roulotte dans laquelle il nourrit les jeunes aux hot-dogs, explique  Claude Robinson.Le réalisateur [Samuel Matteau, de Québec] a choisi l’illustrateur justement parce qu’il incarne une figure paternelle positive. M. Robinson a joué un peu à la télé (Les beaux malaises, 30 vies), mais il n’a pas hésité une seconde pour son premier rôle au cinéma. « Je voyais juste de bonnes raisons d’accepter. Un gars qui fait son premier long métrage, t’encourages ça en partant. » (…)Tout l’article. En complément : Claude Robinson devant la caméra. ]