PECH/Sherpa : un don pour un nouvel « espace citoyen »

Boulevard Charest Est, quartier Saint-Roch.
Immeuble Sherpa. 4 octobre 2013.

Dans le cadre du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause, PECH/Sherpa sera le récipiendaire d’un don de 10 000 $.

Publicité

PECH/Sherpa. Photo courtoisie.Cette somme permettra à l'organisme de créer un espace citoyen d’écoute, de parole et de liens inspiré de la Thérapie Communautaire Intégrative brésilienne (TCI) du docteur Adalberto Barreto, ainsi que d’intégrer certaines de ses composantes à travers ses volets de services.Cette approche vise à favoriser la création de réseaux d’aide informelle de premier recours entre humains ainsi qu’à valoriser l’expérience et le savoir des personnes, des aidants et autres participants dans un climat égalitaire. Ces espaces ouverts à tous permettront de resserrer les liens entre les gens et de faire reposer les mesures d’aide sur des principes de solidarité et de subsidiarité. Selon ces principes, le problème se résout par le niveau le plus pertinent, le plus près des citoyens et de la personne concernée.

En cette période où les besoins sont grandissants de la part des gens qui vivent des difficultés de toutes sortes, en plus du manque de relation à l’autre, il apparaît important de développer des alternatives en matière d’aide dans la communauté. Je suis préoccupé par la pauvreté du réseau social des personnes que nous accompagnons ainsi que par le fait que les gens semblent ne plus savoir trouver réponse à leurs besoins à l’extérieur du service d’intervention professionnel. C’est pourquoi nous sommes très reconnaissants envers le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause de nous aider à explorer des façons de faire différentes qui pourront avoir un impact intéressant sur les gens de la communauté ainsi qu’à l’intérieur de nos services », a mentionné le directeur général de PECHBenoît Côté.

Pour réaliser ce projet, l'organisme travaille avec la docteure Claudie Pouliot, psychiatre communautaire, qui développe l’intervention de groupe parmi la communauté de PECH dans le but de supporter la souffrance plutôt que de la médicaliser. Le projet compte aussi sur Lydia Trahan, coordonnatrice du volet de service  Sherpa, qui vise à ouvrir sur le monde en favorisant le vivre ensemble par le biais de l’art social, de la médiation culturelle et de la vie citoyenne.

À Bell Cause pour la cause, nous sommes fiers de soutenir le projet "Espace de parole" de PECH/Sherpa a indiqué Mary Deacon, présidente de Bell Cause pour la cause. Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause soutient plus de 50 organismes cette année, dans toutes les régions du pays, et chacun d’entre eux améliore la vie des personnes vivant avec la maladie mentale ainsi que celle des familles et des amis qui les soutiennent. Au cours des cinq dernières années, le Fonds annuel Bell Cause pour la cause a investi plus de 5 millions $ dans des programmes et des services communautaires qui améliorent l’accès aux soins en santé mentale. »

Depuis 1992, PECH accompagne et supporte des hommes et des femmes vivant avec des problématiques multiples (santé mentale, toxicomanie, judiciarisation, itinérance cyclique).