Patrimoine et écologie se rencontrent

Source : Le Soleil, Laurie Richard, 5 septembre 2015 

Les occupants de cette résidence ancestrale de la rue du Parvis voulaient se réapproprier tout l’espace qu’elle offrait. Celui qui était occupé par un locataire, au sous-sol, et le petit coin extérieur, à l’arrière. Un pari qu’ils ont réussi en respectant l’esprit de la maison et son environnement.

La propriétaire Catherine Chénier et son conjoint Pierre-Luc Lachance ont fait appel à l’équipe de TERGOS, une firme de Québec, qui se consacre à l’architecture et à la construction écologique, pour concrétiser leur vision.Leur demeure, érigée en 1880 dans la rue que l’on connaît aujourd’hui comme celle du Parvis, fait partie d’un ensemble de trois propriétés mitoyennes aux toits mansardés appelé « maison Auguste-Laberge ». (…)[ Tout l’article ]