Nouveau service d'accompagnement juridique pour les marginalisés

Maison de Lauberivière
Maison de Lauberivière. Été 2014.
Source : Le Soleil, Élisabeth Fleury, 23 septembre 2015 

Publicité

Les personnes marginalisées ou itinérantes qui croulent sous les constats d'infraction et qui souhaitent régulariser leur situation judiciaire ou défendre leurs droits pourront désormais compter sur un nouveau service d'accompagnement juridique.

La clinique Droit de cité, qui tiendra mercredi soir son assemblée générale de fondation dans les locaux de la Maison de Lauberivière, se veut aussi un espace de mobilisation collective sur les enjeux de profilage social et de judiciarisation, explique l'intervenante sociale Françoise Laforce-Lafontaine. (...)La clinique Droit de cité, qui pourra compter sur la contribution d'avocats bénévoles, informera les personnes marginalisées ou itinérantes de leurs droits et les accompagnera en cour au besoin. « On pourra les aider à contester leurs constats d'infraction ou à faire des ententes de paiement ou de travaux communautaires adaptées à leur situation, par exemple », illustre l'intervenante. (...)[ Tout l'article ]