Les SDC de Québec veulent leur part des recettes des parcomètres

Source : Le Soleil, Annie Mathieu, 22 juin 2015 

La conseillère municipale Chantal Gilbert a confirmé que des pourparlers sont en cours entre les Sociétés de développement commercial et la Ville. «Nous sommes très ouverts», a-t-elle commenté. LE SOLEIL, PATRICE LAROCHELes sept Sociétés de développement commercial (SDC) de Québec réclament à l’administration Labeaume une part des recettes des parcomètres installés sur les principales artères commerciales.

En se stationnant, les automobilistes pourraient ainsi contribuer à assurer la pérennité, l’autonomie et le rayonnement des rues sur lesquelles ils font leurs emplettes.Des pourparlers sont en cours avec la conseillère municipale Chantal Gilbert, qui s’occupe du dossier des SDC à la Ville de Québec. « Nous sommes très ouverts », a commenté l’élue qui planche sur ce dossier avec son collègue aux transports, Rémy Normand. (…)Seulement pour la portion de la rue Saint-Joseph située entre les rues de la Couronne et Saint-Dominique, les nouvelles bornes de stationnement implantées le 16 juillet 2014 ont rapporté à la Ville de Québec 340 500 $ en date du 31 mai, un montant obtenu par Le Soleil grâce à la Loi d’accès à l’information. L’on peut facilement imaginer que l’ensemble des parcomètres de la rue, soit jusqu’à Caron, ont généré des recettes équivalent au double de cette somme sur 12 mois. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Parcomètres sur la 3e Avenue : la SDC espère une arrivée « en douceur ». ]