Les quatre saisons de Soldevila

Ex-cinéma Charest, rue du Pont, murale

À l’endroit du défunt cinéma Charest, l’artiste Phelipe Soldevila nous offre sa toute nouvelle création : une himalayenne murale aux couleurs innombrables. C’est en partant d’un simple brouillon que le peintre s’est aventuré, seul face à ce mur devenu triste et ridé par le temps.

Ex-cinéma Charest, rue du Pont, muraleN’étant qu’une néophyte dans le monde du street art, j’ai réalisé à sa rencontre que peindre sur un mur comptait son nombre important de défis. Soldevila m’a raconté qu’une majeure partie de son travail consistait à transformer les imperfections en quelque chose de visuellement agréable, voire d’harmonieux. Bref, à donner une seconde vie aux façades usées, oubliées.Phelipe SoldevilaC’est en textures et teintes vives qu’il aime jouer avec son instinct, sa sensibilité et celle des autres. Par la symbiose entre la murale et son environnement, son objectif était d’inventer un lieu qui s’accorderait au charme des quatre saisons, un espace agréable et artistique pour les citadins qui aiment se perdre à Saint-Roch…Il dit également apprécier la rencontre avec les gens, élément au cœur de ses motivations d’artiste. C’est pourquoi amis et simples passants ont pu, chacun à leur tour, mettre la main à la pâte. Lui souffler des mots d’encouragements, l’aider à colorer une parcelle de l’œuvre…Peu importe le soutien apporté, l’artiste avoue l’avoir grandement apprécié. En effet, passer plusieurs semaines en tête à tête avec un mur à dompter demande du courage et de la détermination.Pendant deux mois, cet artiste de Québec s’est adonné à sa tâche, sous la menace de la pluviosité estivale. Armé des ses bonbonnes de peinture, de sa créativité et de son audace, Soldevila l’avait assuré : il aurait le dernier mot !Ex-cinéma Charest, rue du Pont, muraleC’est donc ce 21 août que le dévoilement final est prévu. Pour célébrer la conclusion du projet, il y aura possiblement une soirée festive, qui sera sans doute annoncée sur la page Facebook de Phelipe Soldevila… Les bénéfices serviront à couvrir les frais supplémentaires que l’artiste a dû débourser de sa poche.Ex-cinéma Charest, rue du Pont, muraleVous êtes tous cordialement invités à cette soirée, et il est évident qu’un détour sur la rue du Pont vous serait« rétinement » parlant très agréable !Avec la collaboration de Jean Cazes.Ex-cinéma Charest, rue du Pont, murale[ À lire aussi : Une oeuvre de Soldevila ornera le mur de l’ancien cinéma Charest. Sur le même sujet :  Chantier : démolition de l’ex-Place Charest (6 et fin) – récapitulation vidéo. ]