La 3e Foire en art actuel de Québec, sous le signe de la diversité

3eFoire

Mue par la volonté d’offrir la diversité, la commissaire invitée Anne-Sophie Blanchet a rassemblé pour la 3e Foire en art actuel de Québec les œuvres de 17 artistes de tous âges et de toutes démarches sur les murs des deux galeries, la Grande et la Petite, de l’Oeil de Poisson.

Entre les naufrages photographiques de Charles-Frédérick Ouellet et les sculptures de papier de Julie Picard, entre les boîtiers naïfs de Marie Gilbert et les immenses peintures de Martin Bureau, entre les attaches à équerres colorées d’Élizabeth Picard et les saisissants trophées de chasse de Mathieu Valade, le regard du collectionneur comme celui du visiteur trouve forcément son bonheur.Jusqu’ici, la Foire en art actuel était orchestrée par les quatre fondatrices – Fnoune Taha, Gabrielle Bouchard, Jeanne Couture, Marie-Pier April. De nouvelles fonctions professionnelles ou un déménagement les ayant contraintes à tirer leur révérence, c’est le conseil d’administration qui a pris la relève à pied levé pour reconduire l’événement une troisième fois. Comme lors des années précédentes, l’organisation a collaboré avec les galeristes locaux : Lacerte, Michel Guimont, Galerie 3…Si les deux premières Foires ont été marquées par le succès, la troisième s’annonce tout aussi réussie. Déjà, lors du vernissage VIP qui se tenait de 17 h à 20 h en présence des artistes et sous la présidence d’honneur de Me Marc Bellemare, les ventes allaient bon train. Plusieurs des sublimes boules de verre de Josée Landry Sirois et des gravures de Giorgia Volpe, entre autres, ont trouvé preneurs dans les deux premières heures. Et dès 20 h, de nouveaux visiteurs étaient attendus pour le vernissage public… Pour les amateurs et collectionneurs, c’est une opportunité d’acquérir des œuvres à prix avantageux.

L’enfance de l’art

Au-delà des chiffres de vente, la Foire en art actuel se veut aussi une célébration du travail des artistes et de l’apport de l’art dans nos vies. Les discours d’ouverture aussi bien que les conversations entre invités du vernissage ont d’ailleurs été l’occasion d’évoquer de belles rencontres avec des oeuvres.Dans son allocution, le président d’honneur a raconté avoir déjà offert à sa fille, alors âgée de 5 ans, une œuvre de Don Darby en cadeau de Noël et demandé à l’artiste de venir le livrer lui-même le 24 décembre. Plus tard, un des administrateurs de la Foire confiait à ses interlocuteurs qu’un garçon d’une dizaine d’années était tombé sous le charme d’une de ses œuvres au point de vouloir y investir toutes ses économies. Les enfants, au dire de Me  Bellemare, aident à comprendre l’art, parfois même à choisir une pièce de collection…

3eFoire-2L’auteure de ce billet a été invitée au vernissage VIP par un membre de l’organisation de la Foire en art actuel de Québec.