Caffé Roma : un arrêt qui vaut la peine !

Caffè Roma

Je me méfie généralement de la mention Nouvelle administration – pour moi, ça signifie trop souvent « même affaire, nouveau nom ». Dans le cas du Caffé Roma, ça veut plutôt dire « même nom, mais complètement différent ». Découvrez un commerce qui deviendra un incontournable sur votre route !

Quand on m’a demandé si je pouvais écrire un article sur le Caffé Roma suivant le changement d’administration, je dois admettre que je n’étais pas débordante d’enthousiasme. Ma première et seule visite, sous l’ancienne administration, m’avait laissé un souvenir tiède d’un déjeuner correct, sans plus. Or j’ai eu une expérience tout à fait agréable cette fois-ci !2 oeufs bacon, Caffé RomaJe m’y suis arrêtée un samedi matin avec mon amie Marie-Hélène pour déjeuner. J’étais bien contente de retrouver un 2 oeufs-bacon au menu. Si le quartier regorge d’options brunch plus raffinées, j’avoue ma préférence pour un petit déjeuner plus classique. Je demeure donc en terrain connu, et j’ajoute un extra saucisse pour la forme. Marie-Hélène opte pour l’omelette italienne, et nous commandons nos cafés : un latté et un allongé, disponibles en supplément (le café filtre est inclus dans les déjeuners).Dès la première gorgée de son latté, Marie-Hélène se désole d’avoir seulement commandé le format moyen – il est si bon qu’elle aurait volontiers pris le grand format. Je teste à mon tour et je confirme : c’est là un des excellents lattés du quartier, et offert à prix plus que compétitif! Mon allongé pour sa part est velouté et pas trop corsé : parfait !Omelette italienne, Caffé RomaNos assiettes arrivent alors – j’ai joué de prudence en commandant un œuf brouillé… qui se révèle très savoureux, bien plus que ce à quoi je m’attendais. Cuit à la perfection, en fait. Les pommes de terre à déjeuner remportent aussi la faveur populaire : croquantes, mais pas trop cuites, une autre note parfaite. Mon seul regret concerne les tranches de bacon, qui sont un tout petit peu trop cuites – c’est quand même préférable à un manque de cuisson – et la quantité est plus que généreuse, ce qui compense! À la vue de son omelette, Marie-Hélène conclut qu’elle ne remangera plus jusqu’au souper : la portion est gargantuesque.Les assiettes sont complétées par des fruits frais et une petite salade de carotte et de chou rouge en julienne, aussi savoureuse que le reste de l’assiette.Décor, Caffé RomaUn mot sur le décor : on a repeint, rafraîchi, changé quelques luminaires… Le résultat est un lieu quand même sobre, sans flaflas, mais lumineux et aéré. Côté musique, les années 1980 étaient à l’honneur lors de mon passage.Bref, le Caffè Roma mérite tout à fait qu’on s’y arrête. Je me promets d’y déjeuner de temps à autre, et j’ai déjà pris l’habitude d’y commander un latté pour emporter.Comptoir, Caffé RomaEn payant au comptoir, je me suis aussi dit que je devais y aller pour luncher : les salades sont appétissantes, tout comme les quiches et les sandwichs. J’ai aussi remarqué des pizzas fines, très élégantes, dont une flammekueche qui m’a mis l’eau à la bouche. Et que dire du gâteau au fromage/crème brûlée, une combinaison de mes deux péchés mignons ? À coup sûr, c’est quelque chose que je m’offrirai bientôt.Ne boudez donc pas votre plaisir et faites un arrêt au Caffè Roma. Outre le latté, excellent, le service y est courtois, accueillant et souriant. Que demander de plus ?À noter : le petit café filtre est offert à 1 $.Enseigne, Caffé Roma

Caffé Roma782, rue Saint-Joseph Est 418-914-9773